Lait déversé: cinq producteurs condamnés pour vol dans le Finistère

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Cinq producteurs de lait ont été condamnés vendredi par le tribunal correctionnel de Brest à des amendes avec sursis pour avoir déversé dans des fosses à lisier plusieurs milliers de litres appartenant à des entreprises laitières.

"C'est la première fois que des producteurs de lait, qui n'ont pas commis d'action manifestement violente, sont poursuivis devant le tribunal" de Brest, a assuré Me Christian Bergot au terme de l'audience, à laquelle ont assisté "en soutien" une trentaine d'éleveurs.

"Ca fait partie d'un contexte, c'est la première étape, on va voir d'autres actions judiciaires dans les jours, les semaines, les mois qui viennent", en lien avec "le contexte économique et social particulièrement difficile dans la région", a-t-il estimé, regrettant que les éleveurs aient eu à subir des prélèvements d'ADN. Les cinq agriculteurs, dont un père et son fils, ont été condamnés à des amendes de 600 euros avec sursis pour vol en réunion pour deux d'entre eux et complicité de vol en réunion pour les trois autres.

75 000 litres de lait perdus

Le 19 mars, ils avaient participé à une action menée par une cinquantaine d'éleveurs à Plourin-lès-Morlaix (Finistère) à l'appel d'un collectif de producteurs de lait sans étiquette. Trois camions, appartenant à la Sill (Société industrielle laitière de Léon) et à la coopérative laitière Laïta (Paysan breton), avaient été bloqués et les quelque 75.000 litres de lait qu'ils transportaient déversés dans des fosses à lisier. Au même moment, une action similaire était menée à Plourin-Ploudalmézeau, à quelque 80 km de là, à l'appel des Jeunes Agriculteurs (JA). Les deux entreprises laitières avaient déposé des plaintes avant de les retirer. Elles ne se sont pas constituées parties civiles. Ces actions avaient été menées alors que les éleveurs réclamaient 30 euros de plus par tonne de lait afin de compenser l'augmentation de leurs charges.

"Il y a toujours de grosses difficultés dans la profession", a assuré Olivier Billon, président des JA, venu soutenir les cinq producteurs.