Le port s'anime à la veille des fêtes maritimes de Brest 2016

Publié le Mis à jour le
durée de la vidéo: 01 min 24
Derniers préparatifs et arrivées veille Brest 2016

C'est l'effervescence sur le port de Brest en cette veille de 7eme édition des fêtes maritimes internationales. Les bateaux arrivent de toutes les mers du monde et chaque bateau doit trouver sa place à quai.

Sur l'eau comme sur les quais, c'était la dernière ligne droite ce mardi à Brest pour les centaines de bateaux participant à ces 7eme fêtes maritimes internationales.

Que ce soient les immenses trois-mâts où de plus modestes voiliers, chaque bateau cherche sa place sur les pontons. Les équipes de l'organisation mettent les bouchées doubles pour accueillir et diriger au mieux chaque embarcation vers la place qui lui est réservée.

Des goélettes quatre-mâts portugaises, qui pêchaient autrefois la morue à la voile, côtoient des répliques de bateaux de patrimoine bien plus petits. Arrivé du Golfe du Morbihan, l'équipage du Krog e Barzh, réplique d'un langoustier, doit accoster au plus près de ses voisins néerlandais.
 

Un absent de marque 

Manque à l'appel, le Sedov, le plus grand voillier du monde, qui avait été l'une des attractions de l'édition de 2012. Il est bloqué par une avarie de moteur dans le port russe de Kaliningrad. En revanche, le Kruzenshtern, son petit frère de 114 mètres de long, navigue en route vers Brest.

Une autre attraction de ces fêtes maritimes sera la réplique de la frégate de La Fayette, l'Hermione. Elle doit faire une arrivée triomphale à Brest ce mercredin matin.
 

Derniers préparatifs

A bord du Loth Lorien, un trois mats goélette à coque d'acier arrivé dimanche pour son troisième rassemblement brestois, on ponce le gouvernail avant de le vernir pour que tout brille le jour J. Il est question d'accueillir au mieux les passagers à la journée.

Sur les quais, les premiers passionnés sont déjà présents pour immortaliser le temps d'une séance photo tous ces bateaux qui vont animer le port le temps d'une semaine de fête.