Ouragan Irma : l’émouvant témoignage d'un couple brestois dont les enfants vivent à Saint-Martin

Un couple Brestois dont les enfants vivent à Saint-Martin témoigne après le passage de l'ouragan Irma - 10 septembre 2017 / © France 3 Bretagne
Un couple Brestois dont les enfants vivent à Saint-Martin témoigne après le passage de l'ouragan Irma - 10 septembre 2017 / © France 3 Bretagne

Un couple brestois dont les enfants vivent à Saint-Martin a livré à France 3 Bretagne un témoignage fort après le passage de l'ouragan Irma. Ils évoquent notamment leur inquiétude et leurs derniers échanges téléphoniques avec leurs deux enfants.

Par Zakaria Soullami

France 3 Bretagne a recueilli l’émouvant témoignage d'un couple brestois dont les enfants vivent à Saint-Martin.

Entre inquiétude et soulagement


José est passé. Et cet ouragan, tant redouté dans les Antilles, a finalement et bien heureusement épargné Saint-Barthélémy et Saint-Martin, déjà meurtries par le passage d'Irma. Les parents brestois sont soulagés. Mais ils n'en demeurent pas moins très inquiets pour leurs deux enfants et leurs familles.

Ouragan Irma : l’émouvant témoignage de parents Brestois dont les enfants vivent à Saint-Martin
Un reportage de Muriel Le Morvan et Ivan Frohberg avec Anny et Patrick Deschaux, parents de deux enfants qui vivent à Saint-Martin. - France 3 Bretagne

Leurs enfants vivent à Saint-Martin


Antoine et Julie sont les enfants d'Anny et Patrick Deschaux. Ils vivent tous les deux à Saint-Martin. Le premier s'y est marié il y a un an et y a monté une école de kitesurf. La seconde est allée s'installer à Saint-Martin avec son mari et ses deux enfants il y a tout juste un mois. Antoine a perdu tout le matériel de son école de kite mais espère pouvoir rester à Saint-Martin. Julie, elle, est traumatisée et veut rentrer en Bretagne au plus vite.

"Ils ont vécu l'enfer, c'était horrible"


"Nous avons eu notre fille hier, elle est complètement désespérée. Elle cherche à partir le plus rapidement possible.", déclare Anny, la mère de Julie, qui vit à Saint-Martin. "Ils ont vécu l'enfer, c'était horrible, nous a dit notre fils. (...) Ils sont allés se réfugier dans un garage en sous-sol qui était à proximité de la maison. Et ils ont bien fait parce que 20 minutes après, la maison s'écroulait.", déclare Patrick Deschaux.

Sur le même sujet

Les + Lus