Cet article date de plus de 5 ans

Une heure sous les tropiques ? A Brest, c’est possible !

Le conservatoire botanique de Brest ouvre ses serres tropicales durant les vacances scolaires. Une plongée dans un monde végétal en voie d’extinction. 
Du brouillard artificiel dans les serres tropicales du conservatoire botanique de Brest
Du brouillard artificiel dans les serres tropicales du conservatoire botanique de Brest © F3
Les serres tropicales du conservatoire botanique du Stangalard à Brest ouvrent leurs portes à l'occasion des vacances de Pâques.

Ces 1000 m2 de serres sont un véritable sanctuaire où sont présentées des plantes parmi les plus rares de la planète, la plupart sont menacées de disparition, certaines sont même éteintes dans leur milieu naturel.

« Ce sont des plantes des îles océaniques notamment, de l’île Maurice, de madère,  d’Hawai ou de Madagascar » explique Charlotte Dissez, chargée de communication au Conservatoire Botanique du Stangalard.

Différents milieux naturels ont été reconstitués : les montagnes et forêts tropicales humides, les îles subtropicales et les zones tropicales sèches où vivent ces plantes menacées d'extinction... avec les ambiances qui vont avec.

Un vrai voyage au bout du monde !
durée de la vidéo: 02 min 16
L'ouvertures de serres tropicales pour les vacances ©Patrick Péron Educateur scientifique Conservatoire Botanique du Stangalard, Charlotte Dissez Chargée de communication Conservatoire Botanique du Stangalard, Margaux Lagadec Designer-Plasticienne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature sorties et loisirs