• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Concarneau : Xavier Fabre va ramer pour les malades d'Alzheimer

© Christian Polet / France 3 Bretagne
© Christian Polet / France 3 Bretagne

Traverser l'Atlantique à la rame pour vivre l'isolement des malades atteints d'Alzheimer. Tel est l'objectif de Xavier Fabre. Le Concarnois prévoit de relier la Martinique après 70 jours de mer.

Par V.Chopin avec B.Gilbert

C'est une énorme défi que Xavier Fabre s'apprête à relever... Lui, qui travaille comme animateur dans l'Ehpad Avel ar Mor de l'hôpital de Concarneau, prévoit de traverser l'océan Atlantique à la seule force des bras. Un défi sportif avec un objectif bien précis : "L'idée, c'est de mieux comprendre ce que l'on peut ressentir en situation d'isolement, en rupture sociale..." 

Seul en mer durant plus de deux mois, le Concarnois espère se retrouver dans des situations proches de ce que vivent au quotidien les personnes qu'il cotoie... Des patients atteints de la maladie d'Alzheimer qui ont des souffrances physiques et psychologiques. "Ils ne sont pas partis dans un autre monde ! Moi, sur l'océan, je ne serai pas non plus parti dans un autre monde non plus. Je ferai bien partie de la même planète ! J'espère bien, ainsi améliorer ma capacité à les aider !"


Un million de coups de rames


Une mise en situation dans des conditions extrêmes. Xavier Fabre va devoir parcourir plus de 3.000 milles (environ 5.000 km) pour atteindre les Antilles. Il prévoit pour cela de ramer plus de dix heures par jour. Cela représente au total, près d'un million de coups de rame !

Le plaisancier a déjà navigué, durant une dizaine d'années mais sur des petits voiliers... Cette transatlantique sera sa première. Quant à son embarcation, l'aviron de mer, cela ne fait pas deux ans qu'il en fait ! Un bateau, sur lequel les noms de ses 80 patients ont été inscrits... Tout un symbole, une motivation aussi, pour ce rameur animateur qui prévoit de partir mi décembre des Canaries. Objectif : toucher terre, en Martinique, quelques 70 jours plus tard.

 


A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus