• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Douarnenez : des soutiens après l'interpellation d'un graffeur

© MaxPPP
© MaxPPP

Le "Monsieur cinéma" de Douarnenez a provoqué une vague de soutien sur les réseaux sociaux.

Par Baptiste Galmiche

Ses tags faisaient presque partie du décor à Douarnenez. Le "Monsieur Cinéma" utilisait son Posca (stylo qu'utilisent les graffeurs) pour taguer par milliers des titres de films sur des poubelles, des panneaux de signalisation et autres mobiliers urbains.

Sauf que ce vendredi 29 décembre, l'homme a été interpellé par les gendarmes de Douarnenez, après l'appel d'un témoin l'ayant aperçu en pleine action.  Jusqu'alors anonyme, le voilà sous le feu des projecteurs : un homme, 44 ans, habitant le quartier de Tréboul. 

Quelques indignations


Les habitants de Douarnenez s'étaient, pour certains, faits à ces tags. Ils ont montré leur indignation sur les réseaux sociaux.

LeParisien rapporte quelques témoignages. "C'est du street art, finalement. Ça égayait la grisaille du quotidien", s'attriste un internaute. Un autre s'interroge sur l'interpellation : "Qu'a-t-il fait de mal ? Distiller un peu de poésie dans un monde très urbain ?".


Le préjudice est estimé par la ville à 85 000 euros. L'homme doit maintenant être convoqué par la justice.

 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Interview François Floret

Les + Lus