Cet article date de plus de 4 ans

Les élèves d’un lycée horticole finistérien font pousser les premières morilles hors-sol de France

C'est le champignon le plus cher après la truffe, car jusqu'à peu, un seul pays, la Chine, est parvenu à le cultiver. La morille pourrait offrir de nouveaux débouchés à l'agriculture française. À Châteaulin (29), un lycée horticole a même réussi à faire pousser des morilles hors-sol. Une première.
Une première en France : la culture de morilles hors-sol
Une première en France : la culture de morilles hors-sol © G.Queffelec
Premier consommateur mondial de morilles, la France est obligée de les importer, principalement de de Chine. Car cultiver ce champignon rare et tant apprécié est un véritable tour de force. Seuls les chinois, sans que l’on sache trop pourquoi, y parviennent. Les chinois, mais aussi depuis peu, France Morilles.

Basée en Dordogne, dans le cadre d’un transfert de technologie, cette petite entreprise s’emploie en effet à adapter et développer cette culture un peu partout en France. Quelques années de tests lui ont permis de mettre au point une technique capable de faire pousser, à la demande, des morilles fraiches, bio avec une parfaite traçabilité. Leurs semences peuvent aujourd’hui commercialiser.

Ainsi à Châteaulin, dans le Finistère, les élèves du lycée horticole de l’Aulne et leur professeur, Stéphane Corre, ont réussi à faire pousser ces morilles, en serre, hors-sol. Une première en France.

durée de la vidéo: 01 min 40
Le lycée horticole de Châteaulin met au point la culture de morilles hors-sol.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie