Finistère : 200 ordonnances falsifiées, un imprimeur brestois interpellé

Un brestois d'une cinquantaine d'années et imprimeur de métier a été interpellé par les gendarmes. Il produisait de fausses ordonnances, au nom de médecins, pour se faire délivrer des médicaments classés. 

Le matériel et les médicaments du faussaire saisis par la gendarmerie du Finistère
Le matériel et les médicaments du faussaire saisis par la gendarmerie du Finistère © DR

A la suite du signalement d'un médecin, une enquête de la gendarmerie a permis l'arrestation d'un homme, un brestois d'une cinquantaine d'années. Le 4 juin, il a été interpellé par les enquêteurs de la communauté de brigades de gendarmerie de Plouzané puis placé en garde à vue. Il est poursuivi pour des faits d'escroquerie, de faux en écriture, d'usage de faux en écriture, d'obtention au moyen d'ordonnance fictive de médicament inscrit sur la liste 1 et de détention illicite de ces médicaments.

L'affaire remonte à décembre 2019. Un médecin s'inquiète alors de l'emploi d'ordonnances rédigées à son nom et falsifiées. Il décide de porter plainte. Les ordonnances sont notamment utilisées à plusieurs reprises, auprès d'une pharmacie à Landerneau, pour obtenir des médicaments classés. D'autres officines de la région de Brest ont aussi fait les frais de cette méthode. 

Au total, 80 fausses ordonnances ont été présentées, au nom de six praticiens différents qui ont tous déposé plainte, ainsi que la CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie). 

 

Un homme déjà connu de la justice

 

L'homme interpellé est déjà connu pour d'autres falsifications. La perquisition de son domicile entraîne la saisie de 73 fausses ordonnances avec prescriptions, 43 fausses ordonnances vierges, de nombreux documents "tests" avec les faux tampons des praticiens, des codes barres fictifs, ainsi que de nombreux médicaments.

Imprimeur de métier, il a reconnu les faits. Il sera convoqué prochainement devant le tribunal correctionnel. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers santé société justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter