• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Finistère : FO met fin au mandat de sa médiatique secrétaire générale Nadine Hourmant

Les salariés finistériens du syndicat FO étaient en grève depuis mardi 9 avril, pour dénoncer leurs conditions de travail. En cause : le comportement de plusieurs membres de leur direction dont la secrétaire générale Nadine Hourmant, qui a été remerciée ce jeudi après-midi.

Par Valérie Chopin


L'Union départementale de FO dans le Finistère a changé de secrétaire générale ce jeudi après-midi. Critiquée par les salariés, en grève depuis trois jours, Nadine Hourmant et son équipe ont été remerciées par la commission exécutive finistérienne, qui a voté à 22 voix, sur 30 présents, à la dissolution de son bureau.

Manque de dialogue social au sein du syndicat


Les cinq salariés grévistes (sur les six que compte l'Union départementale FO du Finistère) dénoncaient des "menaces", des "réunions violentes" ainsi que la suppression de tâches leur incombant depuis plusieurs mois. Ils pointaient notamment du doigt des conditions de travail pour le moins désagréables et "étonnantes" au sein d'un syndicat dont la mission est précisément de défendre le dialogue social.

"On ne peut pas continuer à travailler dans ces conditions", assurait Léna, l'une des cinq grévistes, parlant de la "violence psychologique" dans les locaux depuis septembre 2018 et l'arrivée de Nadine Hourmant au poste de secrétaire générale de l'Union départementale.
 
Les salariés de l'Union finistérienne de FO étaient en grève depuis mardi pour dénoncer leurs conditions de travail. / © Céline Serrano / France 3 Iroise
Les salariés de l'Union finistérienne de FO étaient en grève depuis mardi pour dénoncer leurs conditions de travail. / © Céline Serrano / France 3 Iroise


Débuté mardi, le mouvement de grève s'était poursuivi "faute de dialogue" mercredi, et a pris une autre tournure ce jeudi. "Les responsables de l'organisation ne nous ont pas adressé la parole et n'ont pas proposé d'ouvrir des négociations", avaient indiqué les grévistes dans un courriel adressé aux médias. "C'est la première grève de l'histoire de l'union départementale" du Finistère, assurait encore mercredi Lena : "C'est extrêmement rare parce que normalement on est quand même bien placés pour mettre en place un dialogue social ou pour discuter avec les salariés afin d'instaurer des conditions de travail qui soient correctes pour tout le monde."

"C'est l'omerta dans cette Union ! C'est le chaos !"


A la tête de l'union départementale, Nadine Hourmant est une figure syndicale emblématique du volailler Doux. Vendredi dernier, elle défendait encore la cause des salariés de Doux, un an après l'entrée au capital de Yer Breizh : "Il y a des investissements qui sont prévus pour rendre cet outil compétitif, pour améliorer les conditions de travail des salariés, pour les former, mais tout cela ne peut se mettre en place que s'il y a du financement assuré par les banques qui sont sur le territoire" insistait-elle.

Peu après son éviction Nadine Hourmant a dénoncé devant notre caméra "l'omerta" qui règne au sein de l'Union départementale de FO 29 : "C'est le chaos total. Et la secrétaire générale a dit qu'elle ne tremperait pas le doigt dans le pot de miel !"

C'est Eliane Le Gall qui est désormais la nouvelle secrétaire générale de l'Union départementale FO dans le Finistère. "Les derniers exercices ont été validés par la commissaire aux comptes, avec les félicitations du jury ! S'il y avait eu malversations, elles sont en capacité de les démontrer."

Les salariés ont eux voté la levée de leur grève. Ils décident de faire confiance à la nouvelle équipe.

Reportage Céline Serrano et Julien Le Bot / France 3 Iroise Intervenants : 1) Nadine Hourmant, ex-secrétaire générale UD-FO Finistère 2) Eliane Le Gall, nouvelle secrétaire générale UD-FO Finistère.


On se souvient qu'en octobre dernier, toujours au sein de ce syndicat, Pascal Pavageau avait démissionné de son poste de secrétaire général, après une affaire de fichage au sein de FO.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Audrey Cordon-Ragot par Thomas Cuny

Les + Lus