Finistère : des salles ouvertes par les municipalités pour que les travailleurs mangent au chaud

Avec le confinement et la crise sanitaire, pas simple de faire sa pause déjeuner lorsque l'on travaille sur des chantiers, sur la route, ou même au bureau. Carhaix leur a ouvert l'espace Glenmor. D'autres communes du Finistère ont aussi fait la démarche de proposer une salle. 

L'espace Glenmor à Carhaix ouvre ses portes aux travailleurs de tous secteurs (BTP, routiers, salariés de Synutra), pour qu'ils puissent se restaurer au chaud
L'espace Glenmor à Carhaix ouvre ses portes aux travailleurs de tous secteurs (BTP, routiers, salariés de Synutra), pour qu'ils puissent se restaurer au chaud © C. Tempéreau - France Télévisions

Alors que l'hiver est là, les salariés, notamment ceux qui travaillent à l'extérieur, réclament le droit à une pause déjeuner, en intérieur. Des relais routiers ont rouvert mais pas en centre Bretagne.
Depuis le deuxième confinement, l'espace Glenmor, à Carhaix dans le Finistère, se transforme en "cantine" pour les travailleurs qui voudraient manger au chaud, et chaud. Ouvert de 12 h à 14 h du lundi au vendredi, trente personnes y sont autorisées au maximum, sans réservation. A l'arrivée, il faut remplir une feuille avec ses coordonnées. Sur place, il est possible de réchauffer son plat, douches et toilettes sont également à disposition. 

"On vient manger ici depuis qu'il a commencé à faire mauvais temps. Avant on mangeait dans nos fourgons sur des parkings. C'est une bonne initiative pour les gens comme nous qui sommes sur les chantiers", souligne Mikaël, ouvrier

Frédéric lui aussi ouvrier confirme "C'est mieux de manger dans un endroit chaud. Avant ce n'était pas très pratique. Aujourd'hui on voit que l'information est passée, que les gens commencent à arriver. On reste entre les gens de la même entreprise, pour ne pas propager l'épidémie." 

La municipalité encourage ces travailleurs à la solidarité, avec les commerçants locaux ou les restaurateurs auprès desquels ils peuvent se ravitailler. 

A noter qu'à Carhaix, l'espace Glenmor restera ouvert pendant les fêtes. Selon la demande, la jauge pourrait être réévaluée, indique le maire Christian Troadec. 
 

Dans le Finistère, d'autres salles à disposition


D'autres municipalités du département se mobilisent pour offrir un endroit, le temps du déjeuner. A Plougastel-Daoulas, c'est la salle Avel-Vor qui a été choisie. 

A Plouguerneau, la salle culturelle l'Armorica propose son hall d'accueil depuis mi-novembre, du lundi au vendredi, "dans le respect des gestes barrières et après validation de la sous-préfecture."  Entre 11 h 30 et 14 h, ceux qui le souhaitent peuvent se restaurer à l'abri. Trente tables sont disponibles, avec une personne autorisée par table. Un flux de circulation a été instauré, avec une entrée et une sortie bien déterminées et un cahier d'enregistrement. Deux fours à micro-ondes sont à disposition. Pendant les fêtes, l'accueil se fera à la Maison des associations de Lilia, sur les mêmes horaires. 

A Lampaul-Plouarzel, la salle polyvalente a ouvert ses portes ce lundi. Là aussi, une feuille d'émargement est à remplir. "La pratique va dicter la suite." 

 
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19