• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Grand froid : les turbines à combustion bretonnes activées

Le recours aux turbines à combustion de Brennilis (29)
Lors des périodes de grand froid, les heures de pointes sont compliquées à gérer pour le réseau électrique. Les Tacs, turbines à combustion sont là pour parer aux pics de consommation. Il y en a 8 en région parisienne et 5 en Bretagne dont trois à Brennilis dans les Monts d'Arrée et 2 à Dirinon. Intervenants : Guillaume Bielle, responsable d'exploitation des TACs bretonnes - Yves Mével, chef du site de Brennilis - Reportage : M. Le Morvan - S. Soviller

Depuis ce vendredi matin, les cinq turbines à combustion installées sur les centrales de Dirinon et Brennilis en Bretagne sont activées. Elles sont en service aux heures de pointe le matin et le soir en rapport avec les pics de consommation électrique.

Par Thierry Peigné


Avec la vague de froid qui touche la France et dans une moindre mesure la Bretagne, les foyers ont abondamment recours au chauffage électrique avec pour conséquence des pics de consommation le matin et le soir.

 
Pour faire face à cette hausse importante de consommation électrique en Bretagne, EDF peut déclencher sur les recommandations de RTE (Réseau de transport d´électricité) des unités de production d'appoint en service uniquement en période de "pointe ou d'hyper pointe". Elles ne sont ainsi sollicitées que quelques heures ou dizaines d'heures par an.

En Bretagne, cinq turbines à combustion

Vendredi matin avec les températures négatives parmi les plus basses de la semaine en Bretagne, les cinq turbines implantées sur les sites de Dirinon et Brennilis dans le Finistère, ont été déclenchées. Elles avaient été mises en disponibilité dès la semaine dernière en prévision de la vague de froid. Une des trois turbines de Brennilis avait été sollicitée dès mercredi matin. Jeudi, une deuxième turbine avait été activée à Brennilis ainsi qu'une à Dirinon.

Le site de Dirinon possède deux turbines de 85 MW chacune. Celui de Brennilis en compte deux de 85 MW et une plus récente de 125 MW. Ces cinq turbines alimentées au fuel peuvent produire jusqu'à 500 MW selon EDF, "ce qui représente l'équivalent de la consommation d'une agglomération comme Brest".

Centrale électrique de Dirinon / © Emmanuel Riche
Centrale électrique de Dirinon / © Emmanuel Riche

Étant donné que les dernières prévisions météo annoncent du froid jusqu'à mercredi prochain, "ces TAC (Turbines à combustion) restent disponibles à l'appel jusqu'à ce jour-là" précise EDF.

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction des équipes de l'école primaire

Les + Lus