Grands excès de vitesse : la gendarmerie du Finistère veille plus que jamais au grain malgré le confinement

Ce vendredi 24 avril, un conducteur a été contrôlé à 195 km/h sur la RN 165 entre Quimper et Concarneau. Et c'est loin d'être le seul. Avec le confinement, les routes désertées encouragent certains à appuyer sur l'accélérateur.

© AFP - G. Souvant

Encore un nouvel excès de vitesse important sur les routes bretonnes. Les gendarmes du Finistère ont contrôlé un automobiliste roulant à 85 km/h de plus que la vitesse autorisée. Vers 20 heures ce 24 avril, il a été contrôlé à 195 km/h sur la RN165. 
 

12 retraits de permis dans le weekend


Le comportement de ce conducteur lui a valu un retrait de permis de conduire immédiat, comme pour douze autres automobilistes entre vendredi et dimanche sur les routes du Finistère. L'un d'entre eux a même été verbalisé pour avoir roulé à 156 km/h sur la RD764, pourtant limitée à 80 km/h, près de Carhaix.
 
"Les motards n'ont jamais cessé de faire ces contrôles, et cela est justifié par ces agissements hors-normes" explique Nicolas Duvinage, commandant du groupement de gendarmerie du Finistère.
"Les routes dégagées par la baisse du trafic et le beau temps des derniers jours semblent avoir poussé certains automobilistes à se croire sur un circuit."
 
"Un excès de vitesse de plus de 40km/h correspond à une amende de 4e catégorie de 135 euros et un retrait de permis immédiat" détaille Anthony Jaquet, commandant de l'Escadron départemental de sécurité routière du Finistère.

"Mécaniquement, le nombre de contrôles a augmenté dans le département, car nous avons mis en pause une partie de notre activité non-conforme aux règles sanitaires et aux gestes barrières, comme nos formations internes ou la tenue des Journées d'Appel et de Préparation à la Défense (JAPD)" ajoute le commandant. 

Les militaires consacrent l'essentiel de leur temps aux interventions de terrain, et pas seulement celles en lien avec la sécurité routière par ailleurs. 

Gare aux excès de vitesse donc, les gendarmes veillent au grain pour faire respecter le code de la route, même si le confinement a fait chuter le nombre de véhicules circulant sur les routes bretonnes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter