• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ile Longue: la ministre de la défense célèbre la 500e patrouille d'un sous-marin nucléaire

Un sous marin de l'Ile Longue / © AFP
Un sous marin de l'Ile Longue / © AFP

La ministre des Armées Florence Parly a célébré jeudi sur la base de l'Ile Longue (Finistère) "la souveraineté de la France" lors d'une cérémonie en honneur de la 500e patrouille d'un sous-marin nucléaire lanceur d'engin (SNLE).
 

Par AFP

"Aujourd'hui, c'est la souveraineté de la France que nous célébrons", a-t-elle déclaré lors d'un discours devant d'anciens sous-mariniers de la première génération de ces sous-marins, aujourd'hui en cours de déconstruction à Cherbourg.

La dissuasion nucléaire, "c'est notre indépendance, c'est notre autonomie. C'est notre capacité à parler, à être écouté et à agir", a poursuivi Mme Parly après
avoir rendu les honneurs au drapeau et passé en revue les troupes réunies pour l'occasion.

1972, début de la dissuasion nucléaire permanente en mer

Le 21 mars 1972, le SNLE Le Redoutable revenait de sa première patrouille de dissuasion. Quelques mois après, en novembre, débutait la permanence à la mer de la dissuasion nucléaire. Elle n'a jamais été interrompue depuis: 365 jours par an et sept jours sur sept au moins un sous-marin nucléaire lanceur d'engin patrouille en toute discrétion sous les mers du globe.

La 500e patrouille d'un SNLE a été effectuée pendant l'été. "500 patrouilles, comme autant de rappel que la voix de la France compte dans le concert des Nations et que nos intérêts vitaux sont bien gardés", a souligné la ministre des Armées, saluant au passage le "défi humain rare" derrière chaque patrouille.
"Une patrouille, c'est une absence longue, une vie confinée, une famille qui doit vivre sans son conjoint. Ce sont des gestes précis, un travail rigoureux. C'est le souvenir de tous les sous-mariniers qui ont façonné notre dissuasion océanique et qui pour certains, en ont payé le prix de la vie", a-t-elle dit.

Chaque SNLE est armé de deux équipages composés de 110 marins âgé en moyenne d'une trentaine d'années. Depuis le printemps, des femmes composent également les équipages. La base ultra-secrète de l'Ile Longue, dans la rade de Brest, abrite les quatre SNLE de la Force océanique stratégique (FOST), le Terrible, le Vigilant, le Téméraire et le Triomphant.
 

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus