Lycéens de Concarneau blessés à Londres : les parents se rendent sur place

Les familles des trois lycéens de Concarneau blessés en partance pour Londres
Les familles des trois jeunes lycéens de Concarneau blessés dans l'attaque de Londres se sont rendus ce mercredi 22 mars au soir à l'aéroport de Lorient pour prendre un avion de la flotte gouvernementale française pour rejoindre Londres. / Images : S. Soviller - P. Beaugey

Trois élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau, en voyage scolaire, ont été blessés mercredi dans l'attaque à la voiture à Londres. Leurs parents vont se rendre dans la capitale anglaise dans la soirée. 

Par LH avec TP

Un avion de la flotte gouvernementale française va emmener dans la soirée, au départ de l'aéroport de Lorient, les parents des trois élèves bretons blessés mercredi 22 mars à Londres dans une attaque à la voiture, devant le parlement de Westminster.

Les trois jeunes, scolarisés en classe de seconde dans l'établissement Saint-Joseph de Concarneau, étaient en voyage scolaire outre-manche.


"Des fractures lourdes"

"Nous avons trois blessés dont deux graves, avec des fractures lourdes mais il n'y a pas de pronostic vital engagé", a déclaré Bernard Musset, le sous-préfet de Châteaulin. Le lycéen le plus gravement touché serait originaire de Melgven et l'autre de Pont-Aven (Finistère).

Trois lycéens bretons blessés lors de l'attaque à Londres - France 3 Bretagne

Un groupe d'une trentaine d'élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau se trouvait sur le pont de Westminster qui mène à Big Ben lorsqu'une voiture a foncé sur des passants. Trois jeunes lycéens ont été renversés. Blessés, les trois jeunes garçons de seconde ont été transportés à l'hôpital.

Dans l'attente de nouvelles

"Le lycée ne communique pas. J'ai eu des nouvelles par texto. Je ne sais pas dans quel état psychologique ils sont. Je pense qu'ils sont tous très choqués parce qu'ils ont vu toute la scène. Mais, ils ont été pris en charge tout de suite. Ils ont été mis en sécurité sur un bateau sur la Tamise. Maintenant, ils sont dans un hôtel" indique la mère d'un des lycéens bretons qui était sur le pont de Westminster.


Une cellule psychologique prévue ce jeudi

Le maire de Concarneau, André Videlin, interviewé devant l'ensemble scolaire Saint Joseph - Saint Marc a tenu à rappeler que le personnel de l'établissement "était très engagé pour réduire l'angoisse" des élèves et de certains parents. "Les internes ont été rassurés dès ce soir lors du dîner". 

Le maire a ajouté qu'une cellule psychologique serait en place dès jeudi matin au sein de l'établissement. 
Le maire de Concarneau sur les trois jeunes lycéens blessés à Londres
Le maire de Concarneau, André Videlin, interviewé devant l'ensemble scolaire Saint Joseph - Saint Marc / Reportage : M. Le Morvan - S. Soviller

Cette attaque en plein coeur de Londres a fait quatre morts et au moins 20 blessés. Selon plusieurs témoins, l'assaillant présumé a d'abord renversé plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus