Le défi réussi d'Emmanuel de Calan : 1500 kilomètres entre Provence et Bretagne pour vaincre la mucoviscidose

Publié le Mis à jour le

Ce Breton aura roulé trois semaines, des Bouches-du-Rhône au Finistère, pour soutenir la recherche contre la mucoviscidose. Il roule aussi par solidarité pour toutes les familles qui soutiennent des enfants ou des adultes. Deux de ses quatre enfants sont touchés par la maladie.

Le 18 juin dernier, ce père de famille est parti de Carry-le-Rouet au bord de la méditerrannée (pas très loin de Marseille) pour parcourrir un gros morceau de France en passant par Morlaix où il a des racines et jusqu'à Roscoff où se trouve l'un des 45 centres de ressources et de compétences de la mucoviscidose (CRCM). Car lui et sa femme Sarah, entourent de soins quotidiens deux de leurs quatre enfants, Samuel et Joachim de 9 et 2 ans, atteints par cette maladie. France 3 Provence Alpes Côte d'azur était allé à leur rencontre pour un portrait de famille au départ du défi.


Plus qu'un défi sportif


Emmanuel de Calan envisageait cette escapade depuis quelques temps mais il lui fallait un créneau d'au moins trois semaines pour se lancer. L'occasion s'est présentée avec un changement de boulot. Mais son premier objectif a été de collecter des témoignages de parents et de soignants qui s'occupent au quotidien de personnes atteintes par la mucoviscidose, de l'enfance à l'âge adulte. Un travail qui sera utile par la suite aux CRCM.

L'intendance a été assurée par sa femme Sarah, car il a fallu caler des rendez-vous et trouver des gîtes tout au long du parcours en passant par les CRCM de Montpellier, Toulouse, Bordeaux et Nantes pour une arrivée à Roscoff.
Son itinéraire a beaucoup emprunté les chemins de halage le long des canaux (canal du midi, canal de Nantes à Brest...) et d'autres voies vertes cyclo touristiques.

À chaque étape, Emmanuel de Calan a été hébergé par des personnes elles aussi concernées par ce combat contre la maladie et a pu partagé un moment de leur vie quotidienne. Une façon de rencontrer des parents, des soignants, infirmières, kinés, diététiciens, psy et des chercheurs.
durée de la vidéo: 02 min 07
Emmanuel de Calan témoigne de son défi contre la mucoviscidose ©France 3 Iroise / Bretagne

Avec sa famille venue le rejoindre dans sa dernière étape, Emmanuel a été accueilli par des soignants et chercheurs du Centre de Ressources et de Compétences de la Mucoviscidose de Roscoff. et bien-sûr par des militants de l'association "Vaincre la mucoviscidose".
 


Une cagnote de plus de 30000 euros


À tous ceux qui souhaiteraient faire acte de solidarité, Emmanuel propose de se joindre à l'association qui organise les Virades de l'Espoir habituellement en septembre avec de nombreux bénévoles ou tout simplement de faire un don à la cagnote qu'il a ouverte avant le départ de l'opération. Les dons représentes 50% du budget des centres qui manquent encore de soignants.