Morlaix : l'automobiliste remercie la police pour son retrait de permis, à l'origine ... d'un amour

La carte postale a été envoyée de Milan en Italie le 10 août à destination du commissariat de Morlaix / © Patrice Kerbrat
La carte postale a été envoyée de Milan en Italie le 10 août à destination du commissariat de Morlaix / © Patrice Kerbrat

C'est une carte de remerciement peu banale qu'ont reçue il y a quelques semaines les policiers du commissariat de Morlaix (Finistère). Dans ce courrier posté depuis l'Italie, un(e) automobiliste les remercie pour avoir trouvé l'amour. Explication.

Par Thierry Peigné

"Des courriers de remerciement pour des enquêtes résolues ou pour des sauvetages quelconques, on en reçoit assez régulièrement mais un comme celui-ci jamais" nous explique le commandant Patrice Kerbrat, responsable du commissariat de Morlaix.

En 35 ans de carrière, j'ai jamais vu cela!


Il est peut-être difficile d'imaginer qu'un(e) automobiliste puisse envoyer un message de remerciement pour une suspension de permis, mais pourtant c'est bien le message véhiculé par cette carte postale reçue mi-août au commissariat de Morlaix.

Une histoire d'amour

Sur la carte, dans une écriture appliquée, son auteur(e) explique son cheminement : "Contrôle alcoolémique positif fin 2015 ==> Covoiturage (because suspension de permis) ==> Rencontre ❤  ==> 2 ans plus tard , vacances en famille à Milan" Et pour dinir, pas de signature mais un "Merci pour tous les deux".

Le cachet de la poste italienne ainsi que le timbre permet de confirmer que la carte a été envoyée de Milan le 10 août.

Trois automobilistes potentielles

La carte a naturellement reçu un bel accueil au commissariat. Pour les policiers finistériens, l'auteur de la carte est certainement une femme "vu l'écriture et le coeur dessiné" explique Patrice Kerbrat. "On peut penser avec ce qui est écrit que cette femme, privée de conduite, a dû faire appel au covoiturage pour aller au boulot ou ailleurs et ainsi rencontrer sa moitiée".  "Nous avons aussi mené notre petite enquête et avons identifié trois conductrices ayant eu une suspension de permis fin 2015." précise-t-il "sans toutefois aller plus loin" tient-il à ajouter.

Depuis sa réception, cette carte si singulière est épinglée au mur dans le commissariat. 

Sur le même sujet

Expo Louise de Quengo à Rennes

Près de chez vous

Les + Lus