Coronavirus : des étudiants quimpérois en partance pour la Chine dans l'expectative

© C.Louet F3 Bretagne
© C.Louet F3 Bretagne

Ils devaient s'envoler prochainement pour la Chine mais le coronavirus est en train de bouleverser leurs plans. A Quimper, des étudiants de la EMBA Business School ne savent pas si leur séjour sera ou non maintenu tel qu'il était prévu.

 

Par GLM avec C. Louet


A Quimper, 24 étudiants devaient s'envoler pour la Chine d'ici trois semaines. Inscrits dans une section de la EMBA Business School tournée vers l’Asie, ils apprennent le chinois avec en point de mire un voyage et un stage de 4 à 6 mois dans une université ou une entreprise   

Mais l’irruption dans le paysage du coronavirus et l'épidémie qui frappe la ville de Wuhan est en train de bouleverser leurs plans.

Le report probable de la rentrée universitaire après les vacances du Nouvel an annoncé par le gouvernement de Pékin pourraient les amener à différer leur départ. Ou à devoir opter pour des solutions de repli.

Le reportage à Quimper de C.Louet/ S.Soviller/ S.Secret


Le Japon, la Corée ou Taïwan comme plans b 


Si les autorités françaises n'ont pour l'instant pas interdit les séjours des étudiants, l'école réfléchit en effet à des plans b. En se tournant pourquoi pas vers le Japon, Taïwan ou la Corée pour accueillir ses stagiaires

En attendant, les élèves et leurs parents craignent d'être de leur poche pour les frais déjà engagés, avion, visa ou hébergement.

Seule évidence dans cet océan d'incertitude, les étudiants quimpérois pourront valider leur année même si leur stage devait être reporté ou annulé.  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus