Sud Finistère. Distribution de bouteilles d'eau. L'eau du réseau est impropre à la consommation depuis 6 jours

Marre de distribuer des packs d'eau en bouteilles. Dans le Finistère, les maires de Clohars-Fouesnant, Saint Evarzec, Pleuven et Gouesnac'h, sont une nouvelle fois contraints de distribuer des bouteilles d’eau à la population. L'eau du robinet est souillée suite à une rupture de canalisation.

Distribution d'eau dans le Sud-Finistère ce mardi 4 mai 2021, faute d'eau potable au robinet.
Distribution d'eau dans le Sud-Finistère ce mardi 4 mai 2021, faute d'eau potable au robinet. © Stéphane Soviller-France Télévisions

"On nous dit qu’il y a des canalisations anciennes et qui cassent. Mais pourquoi on ne les répare pas ?", s’agace Jean-Pierre Marc, le maire de Gouesnac'h, dans le Finistère-Sud.

Jeudi 29 avril, à une vingtaine de kilomètres au nord, à Ergué-Gabéric, une rupture de canalisation a souillé l’eau du réseau. Depuis le samedi 1er mai, les communes de Clohars-Fouesnant, Saint Evarzec, Pleuven et Gouesnac'h distribuent des packs d’eau.
Six jours après l'accident, le réseau est réparé mais l’eau n’est toujours pas consommable. Les maires des communes concernées sont agacés de palier les pollutions du réseau d’eau potable.

Des packs d'eau distribués cet été après la pollution du méthaniseur de Châteaulin

L’été dernier, les élus avaient déjà distribué des bouteilles suite à la pollution du réseau d’eau par la fuite du méthaniseur de Châteaulin. "On a le droit d’avoir de l’eau potable. Les maires ne sont pas là pour suppléer aux insuffisances des structures en charge de tout ça", poursuit Jean-Pierre Marc.

Et de pointer du doigt tous les prestataires qui ne prennent pas leurs responsabilités.

Il y a un syndicat mixte, il y a des délégataires. Tout ce beau monde se renvoie la balle.

Près de 10000 packs d'eau ont été distribués en quatre jours, mais ça ne règle pas tout comme le souligne Sabrina : "Les machines à laver s’encrassent, le linge n’est pas propre. C’est problématique pour faire la cuisine, la vaisselle, pour se laver…"

Les élus espèrent au minimum un geste commercial au profit des abonnés. Surtout, ils demandent un service d'information plus fiable voire une réorganisation du service de l'eau.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement consommation économie