Retrouver des corps dans l'eau : l'odorat des chiens à la rescousse

L'équipe des pompiers, avec leurs chiens dressés pour les recherches dans les milieux aquatiques / © S. Ben Cherifa - France 3 Bretagne
L'équipe des pompiers, avec leurs chiens dressés pour les recherches dans les milieux aquatiques / © S. Ben Cherifa - France 3 Bretagne

Retrouver des victimes immergées grâce à l'odorat des chiens, c'est la nouvelle technique de recherche des pompiers du Finistère. A l'expérimentation depuis trois ans en Bretagne, ce procédé a été présenté pendant trois jours, à des unités venant des quatre coins de la France et du Luxembourg. 

Par E.C

L'odeur ne s'efface pas dans l'eau, contrairement aux idées reçues. Les pompiers du Finistère travaillent depuis trois ans avec des chiens spécialement formés et dont l'odorat est mis à l'épreuve, dans l'eau. Cette technique d'exploration permet de rechercher des personnes dans des rivières, des plans d'eau ou des traits de côtes. Elle ne concerne pas les explorations en mer, zone trop vaste. Jusqu'ici, l'odorat des chiens était privilégié pour les disparus sur terre, notamment dans des décombres. 


Le chien, une capacité olfactive qui permet une étendue de recherche éloignée


Un corps sécrète des molécules odorifiantes, lesquelles refont forcément surface et sont détectables si le chien travaille "vent de face, ou trois quart face" explique l'adjudant Chef Pierre-Luc Signorino. Pour former cette nouvelle bridage cynotechique, un travail a été réalisé avec des corps de personnes noyées, grâce au concours de l'hôpital de la Cavale Blanche à Brest qui a fourni des prélèvements. 

Le chien vient suppléer le travail des pompiers, avec un gain de temps non négligeable. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus