Le site de la Torche, candidat pour accueillir le surf pour les JO de 2024

Surf à la pointe de la Torche à Plomeur, dans le Finistère, le 9/08/2019 / © Fred TANNEAU / AFP
Surf à la pointe de la Torche à Plomeur, dans le Finistère, le 9/08/2019 / © Fred TANNEAU / AFP

La Torche, dans le Finistère sud, est un spot emblématique pour le surf en France. Un site candidat pour accueillir les épreuves de surf à l'occasion des Jeux Olympiques de 2024. Le dossier de candidature a été déposé cette semaine. La Torche dispose de quelques sérieux atouts.

 

Par Krystell Veillard


La pointe de la Torche à Plomeur dans le Finistère, se projette plein ouest vers l'océan. C'est en partie grâce à ce promontoire granitique, que le surf peut se pratiquer ici 365 jours par an. Parce que d'un côté du promontoire, on capte les houles de nord ouest, de l'autre celles du sud Ouest. En outre, les vagues y sont surfables à marée haute comme à marée basse. Ce n'est pas pour rien que la ligue bretonne de surf a choisi ce site pour l'entraînement de son pôle espoir. Les vagues y sont régulières, de qualité, pas forcément très hautes, mais largement suffisantes pour les épreuves des JO, explique Ronan Chatain, de la Ligue de surf de Bretagne.
 

Aucun impact sur l'environnement


Le surf olympique, c'est 48 compétiteurs attendus avec leurs accompagnateurs. Les organisateurs promettent un impact nul sur ce site naturel remarquable. Les équipements nécessaires à l'accueil des épreuves seront éphémères promet-on.
 

Stimulant pour les jeunes surfeurs


En revanche, pour les jeunes du pôle espoir qui s'entraînent toute l'année, l'impact se fait déjà sentir. Un challege particulièrement stimulant pour les jeunes surfeurs. Le comité olympique ne rendra son avis que fin 2020. D'ici là, la Torche devrait voir éclore quelques graines de champions
 

Le reportage de Catherine Aubaile, Arthur Conanec et Didier Lefebvre

La Torche candidate pour accueillir le surf aux JO 2024
Le reportage à Plomeur (29) de Catherine Aubaile, Arthur Conanec et Didier Lefebvre - Interviews : Ronan Chatain, Ligue de surf de Bretagne - Raynald Tanter, Président de la communauté de communes du pays bigouden sud - Alexandre Fernandez, surfeur du pôle espoir - Tom Goasguen, surfeur du pôle espoir

 

Sur le même sujet

Milio Latimier : « Ma destinée était de vivre dans un environnement brittophone »

Les + Lus