Tilly-Sabco : l'offre du groupe néerlandais retenue, 134 salariés licenciés

Publié le Mis à jour le

Ce vendredi matin, la décision qu'attendaient tous les salariés de l'abattoir de volailles Tilly-Sabco est tombée. Le tribunal de commerce de Brest a choisi l'offre du néerlandais Wegdam Food, qui reprend 61 salariés. 134 salariés vont perdre leur emploi.



Le tribunal de commerce de Brest a donc choisi parmi les trois offres de reprise de l'abattoir de Guerlesquin. C'est celle du groupe néerlandais Wegdam Food qui est retenue. 



Lors de l'audience du 5 décembre, le groupe avait revu à la hausse son offre de reprise. Elle passait de 45 à 61 salariés conservés sur la fabrication de saucisses. L'activité poulet d'export n'est pas concernée par l'offre. 134 employés vont être licenciés sur les 195 salariés de l'abattoir. 



La société Wegdam est spécialisée dans la production et la distribution de produits congelés alimentaires à base de volaille, porc, boeuf et poissons. 



Les deux autres offres écartées

Le tribunal a écarté les deux autres offres encore en lice. L'offre commune du Saoudien Al Dhary et de l'industriel costarmoricain Le Clézio proposait de reprendre 80 salariés : 55 salariés pour l'abattage de poulets à l'export (en chômage partiel pendant 12 mois) et qui figuraient dans l'offre première du repreneur saoudien plus les 25 prévus par Le Clézio sur la partie fabrication de saucisses. L'autre offre du groupe volailler LDC ne reprenait que 8 salariés sur son site de Plouay et proposait d'en reclasser une quarantaine dans d'autres sites.



Retour sur l'évolution de cet abattoir qui a employé jusqu'à 900 salariés dans les années 70

Le jugement du tribunal de commerce de Brest met fin à de longs mois d'attente pour les salariés du groupe volailler. Tilly-Sabco Bretagne avait été placé en redressement judiciaire le 29 juillet avec une période d'observation de six mois.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité