Tréguennec : rencontre avec le dernier ouvrier vivant du chantier de concassage

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin

C'est une histoire peu connue, elle est même restée taboue pendant de longues années. À Tréguennec, une poignée de Bretons concassaient des galets pour les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale, ils permettaient de construire le mur de l'Atlantique et des blockhaus sur la côte.

Un chantier de concassage de galets a été construit en 1941 par les nazis à Tréguennec, dans le Sud Finistère. Celui-ci a servi à la construction du mur de l'Atlantique. Cette fortification côtière bâtie par les Allemands en béton s'accompagnait de champs de mines, de milliers de kilomètres de barbelés, de nids de mitrailleuses et de lance-flammes, de défenses de plages, de fossés antichars. L'objectif était de se prémunir d'un possible débarquement que les Allemands envisageaient. 





Au chantier de concassage de Tréguennec, un "dur boulot" 





Per Perennou est l'un des anciens ouvriers du chantier de concassage où il a travaillé pendant l'été 43. Aujourd'hui âgé de 92 ans, il a mis 50 ans avant d'évoquer cette époque de sa vie. Ces ouvriers n'étaient pas bien vus du reste de la population. 



Un reportage de M. Sicard-Cras, C. Polet, AM. Rouanès / avec Per Perrenou - Yvan Marzin, Historien amateur


De ce passé, il reste quelques blockhaus loin du rivage, un ensemble de trémies et de construction en béton ainsi qu'un mur d'une centaine de mètres de longueur. Les artistes se sont emparés de ce dernier en y peignant une fresque début 2017. 







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité