Cet article date de plus de 5 ans

Un défi de l’extrême en mer d’Iroise pour sauver le patrimoine

Deux nageurs ont rallié le phare de Kéréon à celui de la Jument en mer d’Iroise, en bravant les forts courants du Fromveur.
La zone est réputée pour sa dangerosité. Les courants du fromveur, en mer d’Iroise sont parmi les plus forts d’Europe.

Jacques Tuset et Alain Grégis ont réalisé ce défi ce samedi 8 août, l’un en combinaison, l’autre pas. Ces deux nageurs marathoniens en eau libre ont relié ces deux phares pour promouvoir l’association « Phares du Ponant » en faveur de la sauvegarde du patrimoine des phares de mer.

Ils ont nagé entre 8 et 10 kilomètres sous une météo favorable. « C’était impressionnant » témoigne Jacques Tuset à son arrivée, « on a l’impression que le phare est tout près mais il y a une sacrée distance, c’est impressionnant quand on arrive de voir cette grande masse, cette très jolie architecture aussi ».
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer sorties et loisirs patrimoine culture