Guerre en Ukraine. Qui est vraiment Volodymyr Zelensky ? Trois questions au journaliste Breton Stéphane Siohan, correspondant en Ukraine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Bazille .

Dans une biographie du président ukrainien, Stéphane Siohan retrace l'ascension fulgurante de l'acteur de sitcom devenu président puis chef de guerre. Le journaliste Breton est devenu, en quelques années, un expert reconnu du pays - aujourd'hui en guerre - dans lequel il vit depuis bientôt 10 ans.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Stéphane Siohan, travaille comme journaliste indépendant en Ukraine depuis 2013. Originaire de St-Pol-de-Léon, il est correspondant pour plusieurs médias français. Depuis février 2022, il couvre le conflit russo-ukrainien. Avec son confrère Régis Genté, il vient de publier "Volodymyr Zelensky, dans la tête d'un héros" aux éditions Robert Laffont.

Dans votre livre, vous retracez l'adolescence, la carrière de Volodymyr Zelensky. Vous l'avez rencontré avant et après son accession à la tête de l'Etat ? 

Ça fait 8 ans que je travaille en Ukraine comme correspondant. J’étais aux premières loges pour assister à son ascension fulgurante. J’ai eu l’occasion de de le rencontrer à plusieurs reprises. D'abord avant qu’il ne soit président, puis pendant sa campagne électorale.

Je l'ai interviewé deux fois une fois devenu président. Je l’ai vu évoluer lors d’événements publics, lors d’inauguration et pendant la guerre que j’ai couverte à Kiev pour différents médias.

J’ai pu le rencontrer à deux reprises dans le palais présidentiel où il recevait des journalistes notamment lors de la venue d'Ursula von der Leyen de la Commission européenne. 

Il défend aujourd'hui l'indépendance, la culture, la langue de son pays. Son cheminement montre qu'il n'est pas un nationaliste ? 

Ce n'est pas un patriote à l’origine. La question des armes c’est quelque chose qui ne le passionne absolument pas. Je crois même qu’il n’a aucune notion d’affaires militaires

Volodymyr Zelensky est un produit typique du Sud de l’Ukraine, il est russophone. Il a commencé sa carrière dans l'audiovisuel comme humoriste, comme showman pour les télévisions russes à Moscou.

En 2015, quatre ans avant de poser sa candidature et devenir lui-même président, il incarne un professeur d'histoire devenu président de l'Ukraine dans la série "Serviteur du peuple".

Une sorte de président idéal qui lutte contre la corruption. Il est alors producteur, acteur principal, et scénariste de ce feuilleton télévisé. La série a été diffusée en prime-time quelques semaines avant l'élection. 

Retour sur le premier discours du président ukrainien Volodymyr Zelensky ©FTV - Brut

De la fiction à la réalité : un coup de génie de Volodymyr Zelensky ? 

C'est peut-être le coup de génie de Volodymyr Zelensky ou du patron de télé qui a qui a financé cette série. Volodymyr Zelensky est certes talentueux, mais il est devenu millionnaire en signant un contrat à plusieurs zéros avec un oligarque qui s’appelle Ihor Kolomoïsky.

L'homme d'affaire voulait mettre son poulain au pouvoir, il a financé son ascension. On a d'ailleurs retrouvé le nom de Volodymyr Zelensky il y a quelques mois dans les les Pandora Papers.

Il a fait de l’évasion fiscale, il a mis son argent dans des paradis fiscaux, à Chypre notamment, il a acheté des appartements à Londres.

Il y a des zones d’ombre du personnage qui ont été relativement effacées depuis le début de la guerre parce qu’on est passé dans une toute autre dimension. 

Il a endossé le costume de chef de guerre. Trente ans après l’indépendance, huit ans après la révolution de Maïdan, c’est un moment historique où l’Ukraine doit décider de son avenir. Volodymyr Zelensky se range du côté européen.

Tout en maîtrisant les codes de la communication moderne, il n'a pas pour autant de colonne vertébrale politique définie. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité