80 km/h : les collectivités se préparent à changer des centaines de panneaux en Bretagne

Le 1er juillet, la limitation de vitesse sera abaissée de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires. Il faudra donc lever le pied. Le compte-à-rebours est donc lancé pour les collectivités qui doivent changer la signalétique. Mais combien de panneaux cela concerne-t-il en Bretagne et pour quel coût ?
La limitation abaissé à 80 km/h doit entrer en vigueur le 1er juillet 2018
La limitation abaissé à 80 km/h doit entrer en vigueur le 1er juillet 2018 © AFP - P. Desmazes

Même si le décret n'est toujours pas signé, difficile d'imaginer que le Premier ministre, Édouard Philippe, fasse marche arrière sur l'abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire. Il a prouvé, malgré les multiples critiques politiques et les manifestations des motards et d'une partie des usagers de la route, qu'il était attaché à la mise en service de cette mesure de sécurité routière, qui selon lui, serait susceptible d'épargner entre 300 et 400 vies par an.

D'ici moins d'un mois, le 1er juillet, la mesure devrait être effective. Une expérimentation de deux ans sur les 400 000 kilomètres de routes secondaires françaises. Les collectivités, gestionnaires des réseaux routiers se préparent et pour certanes ont déjà passé commande des panneaux de signalisation à 80 km/h pour remplacer ceux à 90.

700 panneaux pour la Bretagne

"Il n'existe que quelques milliers de panneaux "90", du fait des termes de la loi", explique Julien Vick, Délégué général du Syndicat des Équipements de la Route. "Chacun sait en effet que la vitesse maximale sur le réseau secondaire est de 90 km/h, sauf mention contraire et hors agglomération. Les panneaux "90" sont principalement implantés en sortie de voie rapide et d’autoroute, ainsi qu'en guise de rappel sur des points singuliers du réseau prêtant à confusion" ou avant les contrôles radar. Il y aurait environ 20 000 panneaux sur les 400 000 kilomètres du réseau concernés par la mesure.

En Bretagne, un peu moins de 700 panneaux sont à changer pour plusieurs milliers de kilomètres de routes secondaires.Rappelons que seuls les axes secondaires à double-sens et sans séparateur central (terre-plein, glissière) verront leur vitesse abaissée. Par exemple, sur la rocade rennaise, les véhicules pourront continuer à rouler à 90 km/h.

85 euros par panneau

Quand au coût de cette vaste opération, il reste relativement modeste à l'échelle des collectivités. Sur un équipement de signalisation, seule la partie circulaire indiquant la vitesse est à remplacer. Elle coûte 85 euros. Il faut bien sûr y ajouter la main d'oeuvre, soit un total d'environ 10 000 euros pour le département d'Ille-et-Vilaine comme le précise André Lefeuvre, vice-président du conseil départemental, en charge des routes.

Selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, la facture au niveau national serait comprise entre 6 et 12 millions d’euros.

L'Etat s'est engagé à rembourser aux collectivités les panneaux ainsi que leur pose en piochant dans les recettes .... issues des radars.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière routes circulation trafic routier économie transports société sécurité