COP 23 : des jeunes Bretons à Bonn contre le réchauffement climatique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Baptiste Galmiche .

Pour défendre le climat, des étudiants de l'École des métiers de l'environnement de Bruz vont à la rencontre de lycéens. Deux étudiants de l'école vont même se rendre à Bonn pour la COP 23. 

Dans les salles de classe du lycée de l'Assomption à Rennes, on parle plus climat et environnement que mathématique. Alors que la COP 23 se déroule à Bonn du 6 au 17 novembre, certains étudiants de l'École des Métiers de l'Environnement vont sensibiliser les lycéens sur le climat en organisant des débats dans les classes.



Les jeunes se montrent réceptifs, bien conscients des problèmes environnementaux. "L'eau monte, certains morceaux de terre disparaissent et on nous dit qu'on est de plus en plus nombreux sur Terre", constate Chloé, élève de 1re au lycée de l'Assomption. 



Vers la COP 23



En France, cinq étudiants participeront à la COP 23, parmi lesquels deux de l'École des métiers de l'environnement de Bruz. Ces deux chanceuses ont été sélectionnées "au mérite et à la motivation", précise l'école. Émeline Weber est une de ces "Cop trotters". "Maladies, cancers... ça impacte la santé. Tout est relié. Si la biodiversité se dégrade à cause de la pollution, ça impacte notre santé. Tout le monde devrait être concerné", lance-t-elle.



Présents à Bonn du mardi 14 au vendredi 17 novembre, les étudiantes auront l'occasion d'échanger avec des membres d'associations et des étudiants d'autres écoles étrangères, mais aussi de s'exprimer devant des responsables politiques.



durée de la vidéo: 01 min 58
En pleine COP 23, des étudiants de l'École des Métiers de l'Environnement vont à la rencontre de jeunes lycéens pour les sensibiliser au problème du réchauffement climatique. Reportage : G. Le Morvan / T. Bouilly / C. Deunf. Intervenants : - Chloé, élève en 1re au lucée de l'Assomption (Rennes) ; - Émeline Weber, "Cop trotter", étudiante à l'École des Métiers de l'Environnement.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité