VIDEO. Législatives 2022. Suivez le débat sur les circonscriptions de Rennes Centre-Ouest et de Saint-Malo en Ille-et-Vilaine

Publié le Mis à jour le

En Ille-et-Vilaine, les Brétilliens vont devoir élire en juin 8 députés ou députées. France 3 Bretagne met l'accent sur deux circonscriptions, celle de Rennes Centre-Ouest et celle de Saint-Malo, dans un débat.

Les dimanches 12 et 19 juin prochains, les Bretons devront choisir les 27 députés ou députées qui les représenteront pour 5 ans à l’Assemblée nationale.

Parmi la couverture éditoriale spéciale mise en place par France 3 Bretagne pour couvrir cette seconde échéance électorale 2022 après l'élection présidentielle d'avril dernier, une série de quatre débats départementaux va ausculter 8 circonscriptions bretonnes où les enjeux de territoire et la personnalité des candidats vont peser sur le scrutin.

En Ille-et-Vilaine, la 7e circonscription, celle de Saint-Malo et la 8e, celle de Rennes Centre-Ouest vont être au cœur du débat présenté par Nathalie Rossignol, journaliste à France 3 Bretagne et Céline Guétaz, journaliste à France Bleu Armorique.

La circonscription de Saint-Malo, va-t-elle basculer?

La circonscription de Saint-Malo est ancrée à droite depuis des dizaines d'années. En 2017, lors des dernières Législatives, c'est Gilles Lurton, LR qui avait été réélu avec 56,2% des voix devant Valérie Fribolle (La République en Marche).

Deux ans plus tard, ce même Gilles Lurton était élu maire de Saint-Malo en s'imposant au 2e tour avec 70,7% des voix, face à sa rivale étiquetée divers-centre Anne Le Gagne (29,3%). Dans la foulée, Gilles Lurton démissionnait de son poste de député, laissant à son suppléant Jean-Luc Bourgeaux son siège à l'Assemblée nationale.

Jean-Luc Bourgeaux, investit par LR, mais moins connu que Gilles Lurton, va se retrouver face à un adversaire de poids en la personne d'Anne Le Gagne, candidate de la majorité présidentielle, et devenue la figure d'opposition de Gilles Lurton à la mairie.

Dans cette circonscription essentiellement littorale, un thème s’impose, celui du logement. A la hausse du coût des loyers ou des prix immobiliers s’ajoute la problématique des logements de courtes durées qui aggravent cette situation très tendue.

Le second thème abordé, suite à la question posée par Nicolas Carnec, journaliste à Ouest-France Saint-Malo, concernera le projet du nouvel hôpital territorial. Un projet doté d’un budget de 400 millions d’euros, censé voir le jour d’ici 2027. Mais pour l’instant, aucun site n’a officiellement été choisi pour son implantation et la répartition des compétences entre les hôpitaux historiques de Dinan et Saint-Malo ne font pas encore l’unanimité.

Pour cette 7e circonscription d’Ille-et-Vilaine, sont présents dans le débat :  

  • Jean-Luc Bourgeaux, député sortant, investi par LR,
  • Anne Le Gagne, candidate Ensemble !, majorité présidentielle,
  • Nicolas Guivarc’h, candidat NUPES,
  • Dylan Lemoine, candidat RN,
  • Eliane Leclercq, candidate UDB.

Les autres candidats sur cette circonscription (à la date du 18 mai, soit deux jours avant la fin du dépôt des candidatures) :

  • Soumaya Ben Mohamed, Union des démocrates musulmans français,
  • Edouard Descottes, Lutte ouvrière,
  • Marie-Thérèse Drelon, Parti animaliste,
  • Christophe Fichet, Sans Etiquette,
  • Jean-Michel Groisier, Parti ouvrier indépendant démocratique,
  • Etienne Gruenais, Le Parti Breton,
  • Leïla-Marie Rosenstech, Reconquête !.

Florian Bachelier inquiété dans la circonscription de Rennes Centre-Ouest ?

Dans cette circonscription, le député sortant de la majorité présidentielle, Florian Bachelier, n'a pas une réélection assurée. Malgré les 81% d'Emmanuel Macron au second tour de la Présidentielle 2022 et sa notoriété acquise par son poste de premier questeur de l'Assemblée nationale, il pourrait être malmené par la gauche.

Car au premier tour de cette Présidentielle, la gauche a réussi un très bon score (32% pour Jean-Luc Mélenchon, autant qu'Emmanuel Macron). A la suite des accords de l'alliance NUPES (Nouvelle Union Populaire Économique et Sociale), on a pu observer un turn-over des candidats : l'écologiste Gaëlle Rougier, puis l'Insoumis Ulysse Baraté ayant été pressentis comme candidat d'union, avant que la candidature à gauche ne revienne au socialiste Mickaël Bouloux.

Dans cette circonscription, sera abordé le thème de la mobilité, thème à la fois lié au pouvoir d’achat (prix des carburants) mais aussi à l’environnement, dans une circonscription qui connaît de nombreux embouteillages.

Il sera question dans un second temps de la précarité étudiante, par l’intermédiaire de la question Ouest-France de Yann-Armel Huet. Avec près de 70 000 étudiants dans la circonscription, le sujet s’avère crucial, aggravé par la crise du Covid et à présent par les effets de l’inflation.

Pour la 8e circonscription d’Ille-et-Vilaine, sont présents dans le débat :  

  • Florian Bachelier, député sortant, Ensemble !, majorité présidentielle,
  • Mickaël Bouloux, candidat NUPES,
  • Maël Tournade, candidat investi par LR et UDI,
  • Rodolphe Llavori, candidat de la Fédération de la gauche républicaine,
  • Régis Barbié de Préaudeau, candidat Reconquête !.

Les autres candidats sur cette circonscription (à la date du 18 mai, soit deux jours avant la fin du dépôt des candidatures) :

  • Karol Dolu, Le Parti Breton,
  • Kamel Elahiar, Union des démocrates musulmans français,
  • Guillaume Gomez, Parti animaliste,
  • Joël Le Gall, UDB (Union démocratique bretonne),
  • Marianne Looten, RN,
  • Fabrice Lucas, Lutte Ouvrière