Fougères : faute d'un regroupement familial, le restaurateur népalais quitte la France

Biraj Subedi lors de la manifestation de soutien organisée par les habitants de Fougères en 2016 / © France 3 Bretagne
Biraj Subedi lors de la manifestation de soutien organisée par les habitants de Fougères en 2016 / © France 3 Bretagne

"J'abandonne" explique Biraj Subedi. Le restaurateur Népalais installé à Fougères ne parvient pas à faire régulariser sa situation administrative, après plus de huit ans passés en France. Il a pris la décision de rentrer au Népal en 2018.

Par Emilie Colin

Le restaurateur Biraj Subedi s'apprête à quitter la France, après plusieurs années passées en Bretagne. Originaire du Népal, il arrive sur le territoire en tant qu'étudiant en 2008 à Rennes. Après ses études, il travaille pendant trois ans pour la police aux frontières comme traducteur, puis ouvre son établissement à Fougères. Il obtient alors des titres de séjour en qualité de commerçant mais sa situation administrative est plusieurs fois remise en question, malgré les soutiens de la population. 

En octobre dernier, il obtient un renouvellement de son titre de séjour, au moins jusqu'en août 2018, mais la préfecture ne donne pas l'autorisation à sa femme de venir. Marié avec elle depuis quatre ans, il avait entamé des démarches au titre du regroupement familial. "J'abandonne"dit-il. "J'essaie actuellement de vendre le fond de commerce". Il annonce son départ, après le 15 janvier 2018. 



A lire aussi

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus