Fougères : les salariés d'Alliora débrayent contre le plan de 36 suppressions de postes

Les salariés d'Alliora Coffrets à Fougères mobilisés suite à l'annonce du plan social - 31/01/2018 / © France 3 Bretagne - M. Hamiot
Les salariés d'Alliora Coffrets à Fougères mobilisés suite à l'annonce du plan social - 31/01/2018 / © France 3 Bretagne - M. Hamiot

Ce mercredi 31 janvier, 45 salariés de l'entreprise Alliora ont débrayé suite à l'annonce du plan social présenté par le nouveau propriétaire italien. 36 postes sont menacés sur le site de Fougères.

Par Thierry Peigné

Rassemblés devant les quais de chargement de leur entreprise, les salariés d'Alliora sont ce mercredi matin sous le coup de l'annonce du plan social, qu'envisage leur nouvel employeur GPack.

Ce plan de sauvegarde de l'emploi, connu depuis mercredi dernier, concerne 36 postes sur les 80 que compte l'entreprise de fabrication de coffrets de luxe dans le domaine du parfum, de la cosmétique, des bijoux et de l'épicerie fine.

Selon les salariés, la suppression de ces 36 postes impacterait 90% de la production, soit une équation incohérente avec les ambitions de chiffres d'affaires importants annoncés par la direction. D'où la question que se posent les syndicats : n'était-ce pas plutôt le portefeuille de clients d'Alliora que voulait prendre GPack en rachetant la société fougeraise ?

Sous pavillon italien depuis deux mois

Fin 2017, la société Alliora Coffrets, basée zone de la Guénaudière à Fougères en Ille-et-Vilaine, passait sous giron italien, rachetée par le groupe GPack.

Dans un communiqué de ce mardi 30 janvier, le groupe faisait connaître sa nouvelle ligne économique et son projet de réorganisation de son activité. Alliora "reconnue auprès des grandes marques de la beauté et des vins et spiritueux pour son expertise industrielle" serait confrontée "à un marché fortement concurrentiel sur lequel elle doit être leader". Ainsi "Face à une production rendue cyclique par le mouvement des campagnes promotionnelles, la société doit immanquablement réduire ses coûts fixes et gagner en productivité" écrit le groupe.

La direction annonce une recapitalisation d’Alliora à hauteur de 7 millions d’euros et d’un programme d'investissement de 1,9 million d’euros avec l'arrivée de nouvelles machines performantes et une réorganisation de l’atelier de montage afin de permettront d’accroître la cadence et la qualité de production. Mais cette phase de réduction des coûts sera accompagné d'un plan de sauvegarde de l'emploi.

Au sein des salariés de l'entreprise, la crainte du licenciement est grande surtout que sur le secteur de Fougères, durement touché par la crise économique, il sera très difficile de retrouver un emploi "pour nous qui sommes quasiment toutes âgées de plus de 50 ans".

Débrayage Alliora Fougères suite à l'annonce du plan social
Un plan social a été annoncé chez Alliora par le groupe italien Gpack qui vient de racheter cette entreprise de 80 salariés à Fougères, spécialisée dans les emballages de produits de luxe. Ce 31 janvier, le personnel a débrayé. / Intervenants : Yolande Aguiton, déléguée syndicale CFDT - Michèle Wendling, salariée -  - Reportage : C. Jauneau - M. Hamiot - B. Le Vaillant

Les employés seront reçu en mairie de Fougères ce vendredi avant d'entamer les négociations avec leur direction.

Sur le même sujet

L'engagement de Kendal Breizh

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés