• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

À Chartres-de-Bretagne, le musée des fours à chaux ne verra pas le jour tout de suite

Le site des Fours à chaux de Lormandière au sud de Rennes / © BVW/F3 Bretagne
Le site des Fours à chaux de Lormandière au sud de Rennes / © BVW/F3 Bretagne

À Chartres-de-Bretagne, un passionné d’histoire industrielle aimerait qu’un musée voit enfin le jour sur l'ancien site des Fours à chaux. C’est plus compliqué que ça, lui répond le département. Il y a des contraintes. Il faudra patienter. 

Par Gilles Le Morvan


Y’aura-t-il un jour un musée de l’histoire industrielle à Chartres de Bretagne ? Dans cette commune au sud de Rennes, le site de Lormandière abrite des fours à chaux. Exploité jusque dans les années 30, il fut la plaque tournante de cette activité dans la région avant l’arrivée du ciment.

Sur place, un passionné de l’histoire ouvrière bretonne a passé une bonne partie de sa vie à préserver ce patrimoine, à l’enrichir en dénichant des pièces rares, en accumulant de la documentation. Avec le souhait qu’un écomusée voit le jour, que ce patrimoine soit accessible au public. 

Face à ce qu’il considère comme une inertie, Jean–Pierre Primault a interpellé le département, propriétaire des lieux.  La  collectivité répond que la valorisation du site est toujours d’actualité mais que la création d’un écomusée ne se fait pas sur un claquement de doigt.
 

Lormandière n’abrite pas que des fours à chaux. Le site est également classé  Zone naturelle d'intérêt écologique, floristique et faunistique. Sur ce sol calcaire pas tres fréquent ds la région, des plantes remarquables se sont épanouies, des orchidées rares, tres importante pour l’écosysteme. 

Et si le département a déjà consacré plus de 2 millions d'euros pour sécuriser l'usine, il explique que l'ouverture au public prendra encore du temps  

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus