• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Liffré (35) : les salariés de l'abattoir en grève

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Les salariés de l'abattoir de Liffré sont en grève depuis une semaine. À la suite du déménagement de leur lieu de travail, ils exigent de meilleures indemnités compensatoires ainsi qu'une révision des nouveaux horaires de travail.

Par Baptiste Galmiche

Le 30 août dernier, la Société vitréenne d'abattage (SVA) Jean Rozé a annoncé un projet de transfert des activités du site de Liffré vers ceux de Vitré (35) et de Trémorel (22).

Le mouvement social des salariés de Liffré se prolonge. Une dizaine de personnes sont restées sur place, rassemblées devant l'usine. Elles se sont ensuite dirigées vers la mairie où une délégation est entrée. 

Nouvelles conditions

Les quelque 200 salariés sont inquiets quant aux nouveaux horaires qu'ils vont devoir effectuer. La direction prévoit, en effet, d'instaurer des horaires décalés : de 5 h 30 à 13 h ou de 13 h 30 à 21 h. "Cela pose énormement de problèmes, surtout pour les femmes qui ont des enfants scolarisés et qui ne pourront pas conjuguer vie privée et professionnelle", se plaint Philippe Furet, délégué CFDT de la SVA de Liffré.

Par ailleurs, le plan de mobilité propose des conditions jugées trop faibles par la CFDT, majoritaire sur le site.

"On voudrait qu'il y ait des avantages comme dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE)  pour  les gens qui ne peuvent pas partir. Il faut qu'on leur fasse des propositions de formation et de travail", précise M. Furet.

Ce plan de mobilité, présenté le 30 août dernier, doit être mis en place à partir d'avril 2017 jusque'en janvier 2018, date de fermeture de l'abattoir de Liffré.

Joint par téléphone, le directeur de la SVA, qui appartient au groupe alimentaire "Les Mousquetaires" ne souhaite pas s'exprimer, considérant que les négociations se poursuivent. Une réunion entre direction et salariés est, en effet, prévue lundi.


Reportage : M. Thiébaut / V. Bars / A.-M. Rouanès
Rassemblement à Liffré (35)
Les salariés de l'abattoir de Liffré sont en grève depuis une semaine. À la suite du déménagement de leur lieu de travail, ils exigent de meilleures indemnités compensatoires ainsi qu'une révision des nouveaux horaires de travail.

 

Interview François Floret

Les + Lus