Réforme territoriale : démission du maire de Saint-Aubin-du-Cormier

Publié le Mis à jour le

Dans le cadre de la réforme territoriale, en Ille-et-Vilaine, Saint-Aubin-du-Cormier, Livré, Mézières et Gosné souhaitent rejoindre le pays de Liffré alors que la préfecture a proposé qu'elles se rattachent à Fougères Agglo. Mécontent, le maire de St-Aubin-du-Cormier a envoyé sa démission au préfet.

"C'est un déni de démocratie, car on ne laisse pas choisir les communes de leur avenir" ne décolère pas Jérome Bégasse, le maire de Saint-Aubin-du-Cormier.


Ce lundi, le maire de la petite commune de 3.700 habitants a envoyé sa démission au préfet d'Ille-et-Vilaine. Un tiers de son conseil municipal a décidé d'en faire autant. Selon Jérome Bégasse, ils ne sont pas plus nombreux afin que la commune ne soit pas mise sous tutelle si le préfet acceptait leurs démissions. Dans une telle hypothèse, un nouveau scrutin municipal devrait se tenir. Le maire tient à préciser que dans ce cas, il se représenterait afin de redemander la confiance des Saint-Aubinais.

Contre le rattachement à Fougères

Par ce geste fort, Jérome Bégasse entend manifester sa colère suite à la décision prise le 12 octobre par la préfecture de proposer le rattachement de l'ensemble de la communauté de communes de St-Aubin-du-Cormier (13.500 habitants) à la future agglomération de Fougères dans le cadre de de la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la république). Cette loi du 7 août 2015 impose un nouveau seuil minimal aux intercommunalités, le relevant à 15.000 habitants. Les Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) doivent donc se rapprocher, pour former de nouveaux ensembles plus importants.

Suite à une consultation dans la communauté de commune, Saint-Aubin-du-Cormier, Livré, Mézières et Gosné, les 4 villages les plus peuplées (67% des habitants de l'intercommunalité à elles 4) avaient fait le choix de se rapprocher de la communauté de communes de Liffré. Les 7 autres municipalités de l'intercommunalité, représentant un tiers des habitants avaient choisi le rattachement au Pays de Fougères. 

"On ne respecte pas le choix des communes"

Le 5 octobre, le conseil municipal de Fougères votait une délibération portant sur la création d'une communauté d'agglomération regroupant l'ensemble des communes de Fougères communauté, de Louvigné communauté et de la communauté de communes du pays de Saint-Aubin-du-Cormier, dans son ensemble. C'est cette option qui a été choisie dans le projet de schéma départemental de coopération intercommunale présenté par le préfet le 12 octobre. "Un choix qui ne respecte pas les élus et donc les habitants de Saint-Aubin-du-Cormier" selon Jérome Bégasse, qui ne veut pas que "l'avenir des Saint-Aubinais soit dicté par d'autres élus".

durée de la vidéo: 01 min 51
Démission du maire de Saint-Aubin-du-Cormier