Arbitrage du match Marseille-Rennes : passe d'armes entre le Stade Rennais et le syndicat des arbitres

Roazhon Park : Olivier Létang le président du Stade rennais / © PHOTOPQR / LE TELEGRAMME / NICOLAS CREACH
Roazhon Park : Olivier Létang le président du Stade rennais / © PHOTOPQR / LE TELEGRAMME / NICOLAS CREACH

A l'issue de la rencontre Marseille-Rennes (1-1) dimanche soir, Olivier Létang, président du stade Rennais, a fait une sortie remarquée à propos de l'arbitrage du match. Le Syndicat des Arbitres du Football d'Elite (SAFE) a vivement réagi sur son site internet. Chacun s'explique aujourd'hui.

Par Catherine Jauneau


Après le coup de sifflet final au Vélodrome dimanche dernier et le résultat nul entre les deux clubs, Olivier Létang a estimé son club lésé.
En zone mixte, il a appuyé sur la nomination de Franck Schneider pour la rencontre, alors qu'un mauvais passif existe entre les Rouge et Noir et l'arbitre.
Il a également dit son incompréhension face à la faute de Sanson sur Traoré non sifflée. 

Sans nommer Olivier Létang, le Syndicat des Arbitres du Football d'Elite (SAFE) a ouvertement exprimé son désaccord avec ces propos à travers un communiqué.

"Les dernières sorties d'un Président à l’issue de la rencontre Olympique de Marseille - Stade Rennais jettent un doute sur la probité des arbitres, leur impartialité, leur neutralité, leur honnêteté.
Cela instaure un climat de suspicion et de dénigrement sur le corps arbitral, relance l'odeur rance des complots, entretient toutes les rumeurs écœurantes de malhonnêteté qui viennent flatter la vindicte populaire.
On pourra toujours arguer qu'il s'agit d'une fine stratégie pour rééquilibrer les choses, de tentatives de déstabilisation habilement menées qui finissent, sans doute dans l'esprit de leurs instigateurs, par payer à un moment ou un autre. Méthodes douteuses et sournoises qui viennent satisfaire la colère des supporters, entretiennent et ravivent les fantasmes éculés sur la malhonnêteté légendaire des arbitres.
Il faut ici encore le rappeler : les arbitres respectent et arbitrent tous les clubs de la même manière. Ils sont imperméables au statut d'un club, à son classement, à sa série de victoires ou de défaites en cours - y compris aux déclarations calomnieuses de ses dirigeants.
Ils sont neutres et impartiaux, fondamentalement honnêtes et intègres, et le résultat d'une rencontre leur est parfaitement égal."


Nous ne comprenons absolument rien !


Aujourd'hui , dans un communiqué sur son site, intitulé "Nous ne comprenons absolument plus rien !", le Stade Rennais par la voix d'Olivier Létang réitère son incompréhension.

« En reprenant ainsi ce que nous sommes nombreux à penser partout en France, quel que soit son club, que n’ai-je donc dit pour mériter les foudres du parti des arbitres? J’ai tout d’abord défendu légitimement mon club, le Stade Rennais, F.C. qui de l’avis unanime a à ce jour perdu beaucoup de points, ce qui fausse le championnat.
Je demande ensuite des explications devenues vitales pour la bonne compréhension de notre sport et on me répond « odeur rance de complots... rumeurs écœurantes de malhonnêteté …vindicte populaire… méthodes douteuses et sournoises… fantasmes éculés… » Une telle dialectique n'est ni ouverte, ni propice au dialogue !

Non, Messieurs et Mesdames les arbitres, ne vous en déplaise, je n’ai nullement la volonté de dénoncer votre honnêteté et votre intégrité (que je ne mets d’ailleurs aucunement en doute). J’ai pour seule préoccupation de comprendre pourquoi l’application des règles devient de plus en plus subjective et aléatoire.
Mes joueurs, mon staff et moi-même avons besoin de votre aide pour discerner ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Nous avons besoin de vous écouter pour que vous nous expliquiez pourquoi ce qui est sifflé sur un match ne l’est pas sur un autre et pourquoi même ce qui est sifflé par un arbitre peut maintenant être annulé sous la vindicte des joueurs. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Lorientaise 2019 : l'échauffement avant le départ

Les + Lus