Ça pétille aux Bars en trans: notre soirée de vendredi

Publié le Mis à jour le

Les 14 bars participant aux Bars en trans affichent complet. Une pépite de la scène pop, rock ou rap française, ça se mérite. À moins que l’on ait la chance de s’inviter dans les interstices du off ou de concerts privés. Parcours.

En une journée passée dans la galaxie Trans à Rennes, on peut connaître tous les extrêmes. Bruit et fureur au Parc Expo, musique malienne à la belle-étoile, surchauffe dans un bar bondé.

La soirée de vendredi n’a pas sacrifié à cette tradition : une ambiance bonne enfant dans les rues de Rennes où l’on ne sent pas l’hiver, toutes sortes de gammes se faisant entendre à travers les vitres tremblantes des bars.

Lire: Bars en Trans : un cru québécois

C’était le cas à La Notte, nouvelle adresse des Bars en trans, avec la rap attitude des angevins de Rezinsky L’accueil du public, loin de tout cliché, confirmait le choix audacieux du festival d’alimentation sa programmation généraliste avec du rap et du r’n’b.

Peu auparavant dans la journée, Fragment donnait un concert privé dans la maison d’un particulier, avec gâteaux maisons et nouvel album à paraître en février. « L’idée, c’était de trouver un moment convivial pour faire jouer le groupe et avoir l’attention des professionnels » explique Tanguy Aubrée.

Car c’est ça aussi les la galaxie Trans, portée conjointement par deux festivals aux identités bien marquées : un grand rendez-vous pour les professionnels de la musique.



durée de la vidéo: 02 min 02
Ambiance aux Bars en trans