Cet article date de plus de 6 ans

La montée des agriculteurs sur Paris : un nouveau convoi parti de Rennes [DIRECT]

Près de 70 tracteurs ont traversé la Bretagne d'Est en Ouest mardi, rejoignant les éleveurs normands dans la soirée pour la grande manifestation agricole de jeudi. Ce mercredi, un autre convoi a pris la route depuis Rennes, direction la capitale. Le point en direct sur l'avancée des deux convois.
##fr3r_https_disabled##Ce mardi matin, de 6h30 à 8h30, 65 tracteurs se sont retrouvés au sud-ouest de Rennes, sur le site de la Prévalaye. Partis dans la nuit, les éleveurs des Côtes-d'Armor et du Morbihan ont rejoint les agriculteurs d'Ille-et-Vilaine.

Un premier convoi breton avait pris la route mardi de la pointe Saint-Mathieu dans le Finistère. 70 tracteurs avaient rejoint la Normandie en soirée. Ce convoi Nord est reparti ce mardi en empruntant l’A13. Il comprend environ 80 tracteurs, 6 véhicules légers, 1 fourgon, 4 portes chars et 1 poids lourd selon le CRICR Ouest. Ce convoi occasionnait des bouchons sur l'A13.

Nouveau convoi Sud

C'est peu avant 9h, que les 65 tracteurs se sont mis en convoi au départ de Rennes. Le trafic sur la rocade de Rennes a été fortement perturbé avec 5 kilomètre de bouchons. Le cortège s’étendait sur un kilomètre de long et se déplaçait à la vitesse de 30km/heure en moyenne. Arrivé sur la RN 157 (la 4 voies Rennes-Paris) à 9h15, le convoi a été pris en charge par la gendarmerie nationale. A hauteur d'Etrelles, près de Vitré, 6 tracteurs ont rejoint le cortège. Les ralentissements se sont succédés dans le sillon des tracteurs, jusqu'à 10 km peu avant le péage de La Gravelle atteint peu avant 11h. Selon le CRICR Ouest, ce convoi sud se compose de 71 tracteurs dont 27 lames, 2 bétaillères, 12 véhicules légers et 2 caravanes. 

Ce cortège s'est arrêté sur l'heure du déjeuner sur l'aire de repos du Coudray sur l'A81 près de Laval en Mayenne. Les éleveurs entendent dormir du coté de Chartres.
durée de la vidéo: 01 min 34
Le convoi des agriculteurs est parti de Rennes

Le point en DIRECT sur les convois :



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie manifestation social circulation