Règlement de compte à Rennes. Un homme en état de mort cérébrale, blessé par balle

Ce mercredi 17 mars en tout début d'après-midi, deux hommes ont été la cible de coup de feu devant un supermarché de Cleunay, au sud-ouest de Rennes. L'un d'eux a été transporté en urgence absolue à l'hôpital, en état de mort cérébral.

Les policiers sur les lieux des coups de feu près du Carrefour city, rue Ferdinand de Lesseps
Les policiers sur les lieux des coups de feu près du Carrefour city, rue Ferdinand de Lesseps © M. Thiébaut - FTV

C'est vers 13h45 que des coups de feu ont retenti dans ce quartier de Rennes, devant le supermarché Carrefour City, rue Ferdinand de Lesseps. Deux hommes ont été pris pour cible et gravement blessés par des tirs. Les pompiers, le Samu ainsi que des forces de police dont la BAC (Brigade anti-criminalité) se sont rendus sur place en nombre. 


Pronostic vital "fortement" engagé pour l'une des victimes 

L'une des victimes, un jeune homme de 24 ans, d'origine tchéchène, a été transportée en urgence absolue vers le Centre hospitalier Pontchaillou, après de longs "massages cardiaques, pratiqués d'abord par ses amis puis par les secours. Son pronostic vital est "fortement engagé" indique le parquet de Rennes à 18h30 ce mercredi. Ce jeudi matin, le parquet précise qu'il est en état de mort cérébrale.

La seconde victime, un Tchéchène de 22 ans, a été touchée par une balle qui s'est logée dans son corps. Elle a aussi été évacuée sur l'hôpital de Rennes.

Un périmètre de sécurité a été mis en place par les forces de l'ordre. Mais, sortant de l'école ou du centre de loisirs en ce mercredi, des enfants passaient à proximité des traces de sang et de chair.

Les forces de police sont sur place pour les premiers relevés
Les forces de police sont sur place pour les premiers relevés © M. Thiébaut - FTV

 

Règlement de compte?

Selon nos informations, un homme qui correspondrait à la description du tireur a été interpellé. Cet homme de 21 ans, a été placé en garde à vue. Il est connu de la justice, notamment pour des infractions à la législation sur les produits stupéfiants. Tout laisse à penser qu'il pourrait s'agir d'un règlement de compte ou de faire fuir des concurrents dans le trafic de stupéfiants.

Ils font cela pour avoir le terrain, pour avoir le point de deal. Ils ne font que de se chamailler, de se tirer dessus. Ils se bataillent pour avoir le quartier.

Une mère de famille habitante du quartier


Mardi 16 mars, vers 21h30, un homme a déjà été blessé par balle au genou, devant le même supermarché du quartier Cleunay.

Depuis plusieurs mois, les habitants constatent une multiplication des actes de violence dans leur quartier, sur fond de trafic de drogue.

Je veux déménager, ces histoires-là, je veux protéger mon enfant de tout cela. Ce n'est pas vivable pour les enfants, ils n'ont pas à connaître cela.

Une riveraine ayant assisté aux tirs

 

Le parquet a ouvert une "enquête criminelle flagrante confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes".

Le procureur de la République, Philippe Astruc, tient à rappeler "qu’une augmentation de ce type de faits avait été enregistrée à Rennes entre le 5 janvier et le 17 juin 2020, 10 faits ayant été relevés". Et de préciser que "les enquêtes diligentées avaient permis l’élucidation de 8 de ces 10 faits, la mise en examen de 23 personnes et l’incarcération de 15 d’entre elles. Les faits récents de Cleunay sont les premiers enregistrés en 2021".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers drogue