Décès d'une cycliste à Cesson-Sévigné : un rassemblement pour que ça ne se reproduise pas

Publié le Mis à jour le

Ils ne veulent plus qu'une telle tragédie se reproduise. Un rassemblement était organisé ce vendredi soir, suite au décès, jeudi matin d'une cycliste d'une quarantaine d'années, lors d'une collision avec une voiture, à Cesson-Sévigné, dans la Métropole de Rennes.

 

Ils sont particulièrement touchés par ce nouveau drame de la circulation et ne veulent plus que de tels accidents se reproduisent. Les manifestants ont voulu encore dénoncer l'insuffisance des aménagements et des infrastructures pour permettre une bonne cohabitation entre les vélos et les autos dans les rues de la Métropole rennaise. Le rassemblement a réuni quelque 200 personnes ce vendredi soir à l'initiative de l'association, Rayons d'Action.

Un vélo blanc à l'endroit de l'accident

Une chaîne humaine a d'abord entouré le rond-point, pour signaler la présence des vélos en ville. Puis un bouquet de fleurs a été déposé avec un vélo blanc, symbole du décès d'un cycliste. Une action, à l'endroit même où s'est déroulé l'accident ce jeudi matin au rond-point du Taillis à Cesson-Sévigné, tout à côté de Rennes. 

Des aménagements insuffisants pour la pratique du vélo en ville

Selon Charles Levillain, président de l'association Rayons d'Actions, les cyclistes sont des "personnes vulnérables et les infrastructures pas encore adaptées pour permettre au plus grand nombre de se déplacer comme beaucoup de nos concitoyens le souhaiteraient".

durée de la vidéo: 00 min 35
Décès d'une cycliste à Cesson-Sévigné : un rassemblement pour que ça ne se reproduise pas

Pour lui, "les ronds points et les grands carrefours, sont le principaux enjeux de sécurisation dans la Métropole."