Ille-et-Vilaine. Des indemnisations pour les apiculteurs suite à la mauvaise récolte de miel de 2021

Publié le
Écrit par Catherine Deunf .

Les récoltes de miel avaient souffert des températures glaciales du printemps 2021. Les apiculteurs d’Ille-et-Vilaine peuvent demander des indemnisations jusqu’au 30 mai.

"En 2021, j’ai récolté trois fois moins de miel que d’habitude, explique Jérôme Meslé. 7 kg par ruche, alors d’habitude c’est 20 kg par ruche en moyenne.

Installé depuis 18 ans à Gahard, au nord de Rennes, Jérôme Meslé possède 1 200 ruches et vend son miel sur les marchés. Comme son grand-père et comme son oncle avant lui. Jérôme fait partie de ces apiculteurs qui pourront prétendre à une aide de l’Etat pour compenser les pertes de cette saison catastrophique.     

Dossiers d’indemnisation accessibles du 11 avril et au 30 mai 

L’état de calamité agricole a été reconnu le 2 mars 2022 pour le département d’Ille-et-Vilaine. En cause des pluies excessives du 15 juin au 14 juillet 2021. Les dossiers d’indemnisation sont accessibles depuis ce lundi 11 avril et jusqu’au 30 mai.  

Jérôme Meslé évoque des conditions météorologiques difficiles dès la mi-avril 2021. "La fin de l’hiver avait été douce, se remémore-t-il. Les colonies d’abeilles avaient bien démarré et puis mi-avril, il y a eu des gelées."   

"Les abeilles ne butinaient que 2 à 3 heures par jour, poursuit l’apiculteur. Et par la suite, il n’a jamais fait beau."

Les apiculteurs sont les premiers touchés par le changement climatique.

Jérôme Meslé

Apiculteur

"Pour être éligibles à une indemnisation, les exploitants doivent détenir au moins 70 ruches. Les pertes de récolte doivent dépasser 30% de la production théorique et 13% de la valeur du produit brut théorique de l’exploitation agricole, énonce la DDTM 35.  

"Les apiculteurs sont les premiers touchés par le changement climatique, s’alarme Jérôme Meslé. Le désordre nous impacte. Les foins peuvent être retardés mais nous, apiculteurs, si on n’a pas notre miel en juin, c’est la catastrophe."

Quand la météo est au beau fixe, le miel de printemps se ramasse début mai. Pour cette récolte 2022, Jérôme guette le ciel et croise les doigts. "Ça fait 15 jours que les abeilles n’ont pas travaillé. Il nous reste encore quelques semaines, espère-t-il. A priori, on attend du beau temps dans les jours à venir."  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité