Cet article date de plus de 6 ans

Incendie meurtrier à Vitré en 2011 : le procès démarre aux assises de Rennes

L'incendie avait ravagé plusieurs immeubles à pans de bois du centre historique de Vitré et fait une victime, un jeune homme de 24 ans. Dans le box deux accusés : James Aubry et Mickaël Pierre ont d’abord nié les accusations contre eux avant de se rejeter la responsabilité de l’incendie.
Cours d'assises de Rennes
Cours d'assises de Rennes
Vendredi 1er avril 2011, dans les décombres de l'incendie de la rue Baudrairie, les pompiers de Vitré découvraient le cadavre d’un homme de 24 ans dans la cave d'un des immeubles à pans de bois. 

La nuit précédente, un locataire de 81 ans recevait deux autres locataires, James Aubry et Mickaël Pierre, aujourd’hui âgés de 51 et 37 ans. Alcoolisés, ces derniers auraient volontairement mis le feu dans le logement de l'octogénaire, derrière le canapé. Très vite les flammes ont envahi le mur, la pièce et l’immeuble.

La victime, Julien Racapé, locataire d’un appartement situé dans les étages depuis six mois environ, se serait réfugiée, paniquée, dans la cave afin d’échapper aux fumées.

Dès le lendemain de l'incendie, les deux hommes étaient mis en examen par un juge d’instruction pour « destruction par incendie ayant entraîné la mort » et écroués sur décision du juge des libertés et de la détention.

Depuis ce mardi, leur procès a débuté aux assises de Rennes, il va durer 4 jours. 

La famille de Julien Racapé attend de ce procès des réponses sur les circonstances exactes de l'incendie : 

durée de la vidéo: 00 min 43
Procès incendie Vitré : témoignage de Marie-France Racapé

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice assises incendie