• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La pluie et le beau temps à Rennes : Jean Jouzel invité

Jean Jouzel interviewé par Isabelle Rettig lors de "La pluie et le beau temps" à Rennes 25/09/2015 / © France 3 Bretagne
Jean Jouzel interviewé par Isabelle Rettig lors de "La pluie et le beau temps" à Rennes 25/09/2015 / © France 3 Bretagne

A deux mois de la COP21, conférence des Nations unies sur les changements climatiques, se tient jusqu'à dimanche à Rennes, "La pluie et le beau temps" une manifestation de sensibilisation du grand public aux moyens de lutte contre le réchauffement. Jean Jouzel, climatologue en est l'un des invités.

Par Krystell Veillard

A cinq semaines de l'ouverture, à Paris, de la conférence de l'organisation des nations unies (Onu) sur les changements climatiques, COP 21, "La pluie et le beau temps" accueille le public durant trois jours, à Rennes. Une manifestation organisée par l'association France Nature Environnement (FNE), désireuse d'impliquer tous les citoyens. Un "village des solutions" s'est établi pour trois jours esplanade Charles de Gaulle, avec expositions, conférences et spectacles.

Un engagement des maires pour le climat


L'événement a été l'occasion ce vendredi pour une cinquantaine de maires et responsables locaux, principalement du Grand Ouest mais aussi du reste de la France, de prendre un "Engagement des territoires pour le climat""J'ai la conviction que le monde de demain s'invente dans nos territoires, en particulier dans nos villes", a déclaré la maire socialiste de Rennes Nathalie Appéré. "Il nous revient de donner un cap, une ambition, au risque de prendre un certain nombre de décisions" pas totalement "populaires", a-t-elle ajouté, citant l'exemple de la baisse de 20 km/h de la vitesse autorisée sur la rocade rennaise à compter d'octobre.

 

Jean Jouzel : "le message est le même qu'il y a 20 ans, mais aujourd'hui il y a urgence" 


Jean Jouzel, Breton, climatologue, membre du GIEC, Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat et Prix Nobel de la paix en 2007 était l'invité d'Isabelle Rettig ce vendredi soir dans "Itinéraires Culture"
Il a notamment évoqué le rôle du Giec, qui depuis 27 ans alerte contre le réchauffement climatique. Ses chercheurs ont permis de faire des progrès important dans la connaissance de l'évolution du climat et ce vers quoi nous irions si rien n'était fait, les impacts du réchauffement climatique, ainsi que les solutions à mettre en oeuvre. Le climatologue a insisté sur l'urgence aujourd'hui de ce message, qui est pourtant le même qu'il a une vingtaine d'années.

Si rien n'est fait, les températures vont augmenter de 4 à 5°C sur la planète d'ici à 2100.


Les conséquences d'une telle hausse des températures seraient très importantes pour la Bretagne, même si ça n'est pas la région qui souffrirait le plus. Elévation du niveau de la mer, modification du système agricole, un climat différent, avec des précipitations plus importantes l'hiver et des étés plus secs, des écosystèmes modifiés... Pour Jean Jouzel, "il serait très difficile pour une région telle que la nôtre de subir avec une telle rapidité un changement de 4 à 5 degrés. On ne peut pas l'imaginer, d'ailleurs je ne l'imagine pas vraiment !"

La pluie et le beau temps : Jean Jouzel 1
Interview de Jean Jouzel, climatologue, membre du Giec, réalisé par Isabelle Rettig



L'objectif : réduire de 40 à 70% les gaz à effet de serre d'ici à 2050


Afin d'inverser la tendance et limiter le réchauffement climatique, il faut absolument réduire de 40 à 70% les gaz à effet de serre d'ici à 2050. Jean Jouzel regrette que la contribution des pays ne soient pour l'instant pas compatible avec cet objectif. Les contributions ne sont pas suffisamment ambitieuses. "Nous attendons un peu plus d'ambition" insiste t-il.



La conférence assurée par Jouzel ce vendredi à 15h30 aux Champs Libres à Rennes est complète.





A lire aussi

Sur le même sujet

Philippe PAUL, sénateur LR du Finistère

Les + Lus