Ligue 1 : Rennes se donne de l'air face à Lille

Le Rennais Giovanni Sio marque face à Lille Lors de la victoire 2-0 de Rennes - 15 avril 2017 / © DAMIEN MEYER / AFP
Le Rennais Giovanni Sio marque face à Lille Lors de la victoire 2-0 de Rennes - 15 avril 2017 / © DAMIEN MEYER / AFP

Rennes, où la crise couvait, s'est donné de l'air en décrochant contre Lille (2-0) son deuxième succès seulement en 17 sorties, samedi lors de la 33e journée de L1. Les Bretons remontent à la 9e place du championnat, juste derrière... Guingamp.

Par Z.S. avec AFP

Le Stade rennais s'est donné de l'air face à Lille, samedi, lors de la 33e journée de L1.

Rennes revient dans la première moitié du classement


Ces trois points permettent aux Bretons, 9e, de revenir dans la première moitié du classement avec 43 points, alors que Lille, 14e avec 37 points, va continuer à jeter des regards inquiets vers le bas du classement. Résultats en berne, un président qui s'est adressé aux joueurs jeudi, et le Roazhon Celtic Kop, principal groupe de supporters, en grève: l'ambiance n'était vraiment pas au beau fixe au Roazhon Park avant le match.


Rennes se remet dans le sens de la marche


Mais les rouge et noir ont rapidement su se remettre dans le sens de la marche en profitant de la passivité du stoppeur Ibrahim Amadou pour marquer sur leurs deux seuls tirs cadrés du match. C'est d'abord Firmin Mubele qui a récupéré un centre de Giovanni Sio, mollement dégagé par Amadou, pour frapper en force au premier poteau et ouvrir le score (3), avant que Sio ne prenne le meilleur sur Amadou de la tête et ne bénéficie d'une faute de main de Vincent Enyeama (29).


Les Rennais peuvent dire merci à Benoît Costil


Mais le résultat final est flatteur pour Rennes qui n'a ensuite plus cadré une seule frappe, malgré des tentatives de Benjamin André (77), Sio (79) ou Adrien Hunou dans le temps additionnel. Les Rennais peuvent remercier leur gardien Benoît Costil, auteur une nouvelle fois d'une prestation de premier ordre. Il a réalisé une triple parade sur une frappe de Anwar El Ghazi, le corner direct qui a suivi et une nouvelle tentative de Xeka de 23 mètres quelques secondes plus tard (35).


Résultat flatteur pour Rennes


En réussite sur l'action suivante, il a ensuite vu la barre repousser un nouveau missile du Portugais (37). Le portier international est ensuite redevenu décisif grâce à un arrêt réflexe du pied sur une tête d'Amadou, seul aux six mètres (48) et décidément pas dans son jour, puis sur une tentative de Nicolas De Préville (58). Les hommes de Christian Gourcuff peuvent donc s'estimer heureux de ce succès qui leur offre à peine une fin de saison moins morose, même si le chantier du jeu n'a pas beaucoup avancé.


Les déclarations des entraîneurs :


"On a la victoire, il fallait les points"


Christian Gourcuff (entraîneur de Rennes): "On ne va pas parler de jeu, parce que ça n'intéresse personne. Le résultat était présent et les joueurs ont fait preuve de beaucoup de solidarité. On a maitrisé des matches de façon beaucoup plus constante ces derniers temps, ça ne s'est pas traduit par des victoires. Ce soir, on a la victoire, il fallait les points. On avait à faire à une forte opposition, une équipe lilloise qui avait beaucoup de qualité. Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas vu un adversaire de cette qualité, donc il a fallu se battre, les joueurs l'ont fait. Pour eux, peut-être aussi pour le club. C'était la meilleure réponse à donner. Et maintenant on a cinq matches pour montrer encore une progression".

"On dormait" 


Franck Passi (entraîneur de Lille): "On est rentré dans le match on dormait, malheureusement. On a pris un but rapidement ce qui nous a obligé à attaquer et le deuxième but, c'est encore trop de largesse dans notre surface. On est obligé de regarder derrière nous même si on avait nourri d'autres ambitions. C'est un match qui n'a pas tourné vers nous, parce qu'on a pas mal d'occasions, on est tombé sur un grand gardien, je crois qu'il a bloqué 10 de nos tirs. Il y a quand même eu aussi des bonnes choses, on s'est créé pas mal d'occasions de but, mais on a tout gâché en dormant sur les deux buts qu'on a pris. Je crois que si ça avait été un match de boxe, aux points on gagnait, malheureusement on a pris deux K.-O.".

A lire aussi

Sur le même sujet

80km/h sur le réseau secondaire ?

Près de chez vous

Les + Lus