Municipales à Rennes : Charles Compagnon dévoile les premiers noms de sa liste

En cette fin d’année, les principaux candidats dévoilent un peu plus leurs projets et les noms de leurs futurs collistiers. Charles Compagnon, candidat de la droite et du centre, révèle les 31 premières personnalités qui vont le suivre. Un délicat équilibre devait être respecté.

Charles Compagnon se lance dans les municipales à Rennes
Charles Compagnon se lance dans les municipales à Rennes © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

"La liste complète ne sera dévoilée que fin janvier. Pour l’instant , il faut se contenter de noms suivant un ordre alphabétique" confirme Charles Compagnon qui a bien l’intention de respecter son calendrier. Avant la France Insoumise et le parti socialiste, après Europe Ecologie les Verts et la République en Marche, la droite et le centre devaient tout de même occuper le terrain et montrer ses muscles. Interrogé ce lundi, son chef de file tient à préciser la couleur de sa liste : "Elle est fortement imprégnée par la société civile. Pour l’instant les deux tiers des collistiers présentés n’ont jamais été encartés" souligne t-il .


Les Atouts "sport" 


Pour l’instant , les "prises de guerre" viennent notamment du monde associatif et sportif . On notera la présence sur la liste du célèbre ancien attaquant  du stade Rennais, Erik Van Den Boogaard. Le footballeur hollandais avait fait les beaux jours des rouges et noirs à la fin des années 80. Aujourd’hui chef d’entreprise, il aura en charge les dossiers concernant la politique sportive de la ville. Tout comme l’avocat Pierre Abegg , ancien dirigeant du club de basket l’Avenir de Rennes et Christine Larsonneur actuelle membre du REC Rugby. "Sur le sport, il y a de réelles attentes", explique Charles Compagnon.
 

Les premiers noms de la liste de Charle Compagnon


Les partis politiques jamais loin


Mais dans les grandes villes, la constitution des listes ne peut jamais se libérer des contingences politiques. Charles Compagnon en la matière doit se plier à des us et coutumes. On y retrouve ainsi certains conseillers municipaux sortants de la droite et du centre comme Amélie Dallhuin , Loick Le Brun ou Gurval Guiguen ou bien encore Catherine Rolandin. Et surtout les partis politiques n’ont pas été oubliés dans un éventail politique plutôt large, allant du parti breton incarné par Thierry Salaün en passant par le responsable modem en Ille-et-Vilaine Nicolas Boucher jusqu’à la secrétaire départementale LR Annaïs Jehanno. Un subtil équilibre, une alliance délicate  qui seraient impossible à dupliquer sur le plan national.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections