Plus d'un cabinet dentaire sur deux fermé en Bretagne

Les dentistes mobilisés la semaine prochaine contre la réforme de leurs tarifs / © P. MERLE/AFP
Les dentistes mobilisés la semaine prochaine contre la réforme de leurs tarifs / © P. MERLE/AFP

Les dentistes sont en grève depuis ce lundi et jusqu'à la fin de la semaine. D'après la Cellule de coordination des dentistes libéraux d'Ille-et-Vilaine, plus de 50 % des praticiens bretons ont fermé leur cabinet, ils sont 80% en Ille-et-Vilaine. Ils manifesteront ce mardi 13 juin à 13h.

Par Sylvaine Salliou

Les dentistes sont en grève, parce qu'ils contestent la réforme de leurs tarifs. Dans leur ligne de mire, le règlement arbitral imposé par le précédent gouvernement après l'échec des négociations tarifaires entre les syndicats représentatifs des dentistes libéraux (FSDL, CNSD, Union dentaire) et l'Assurance maladie.

Il prévoit, à compter du 1er janvier 2018, un plafonnement des tarifs des prothèses en échange de revalorisations des soins conservateurs, jugées insuffisantes par la profession. Pour Anne-Sophie Hodebert, de la CCDeLi 35, les dentistes en grève se battent pour pouvoir axer leurs soins sur la prévention. "On espérait beaucoup de cette convention pour améliorer la prise en charge des soins préventifs, or la Sécurité sociale se désengage."

Manifestation régionale à Rennes

Les dentistes bretons manifesteront ce mardi 13 juin à Rennes. Ils seront rejoints par les confrères de la Mayenne et de la Manche. Le rassemblement aura lieu place de la mairie, le cortège se rendra ensuite Esplanade Charles de Gaulle où sera mis en place un car podium dans le but d’accueillir les candidats au 2ème tour des législatives.

Plusieurs centaines de professionnels, des dentistes bien sûr mais aussi des orthodontistes, des prothésistes, des assistantes ou des étudiants en dentaire sont attendus, dès 13h. Une autre manifestation aura lieu à la même heure à Saint-Brieuc. Le reste de la semaine, en Ille-et-Vilaine, ils mèneront des actions de prévention dans les Ephad. D'autres actions seront menées dans les autres départements.

Les grévistes espèrent une réouverture des négociations. Reçu pour la première fois jeudi au cabinet de la nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn, le président de l'Union dentaire, Philippe Denoyelle, estime avoir trouvé "une oreille attentive".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus