Rennes : démantèlement d'un réseau de cambrioleurs géorgiens

© Nina Valette/Radio France/Maxppp
© Nina Valette/Radio France/Maxppp

Six personnes soupçonnées de nombreux cambriolages dans des résidences en Ille-et-Vilaine, ont été interpellées cette semaine par la gendarmerie. Deux d'entre elles ont été arrêtées à Nîmes (Gard) les quatre autres au Rheu. Elles ont été condamnées à des peines de 2 à 5 ans de prison.

Par Krystell Veillard


Suite à une "recrudescence de cambriolages, commis de jour comme de nuit dans des résidences principales sur le département d'Ille-et-Vilaine", depuis le mois de septembre, une enquête de gendarmerie a été ouverte, menée par les brigades de recherches de Rennes, Vitré, Redon et Monfort-sur-Meu, nous informe Philippe Astruc, le Procureur de la République de Rennes, dans un communiqué.
 

Six personnes interpellées entre Le Rheu et Nîmes


Six ressortissants géorgiens demeurant sur la commune du Rheu ont ainsi pu être identifiés. Selon l'enquête, travail de recoupement, exploitations téléphoniques et opérations de criminalistique, ils seraient les auteurs de plus d’une vingtaine de cambriolages commis entre septembre et novembre 2019. Deux d'entre eux ont été localisés à Nîmes dans le Gard. Le mercredi 20 novembre, une opération judiciaire conduite conjointement par les unités d’Ille-et-Vilaine et du Gard conduisait à l’interpellation simultanée des six personnes, deux à Nîmes et quatre au Rheu
 

Des peines de 2 à 5 années d'emprisonnement


De nombreux objets provenant des vols commis dans les résidences ont pu être retrouvés lors des perquisitions. Le procureur précise que "les intéressés, pour la plupart sans antécédents, ont été présentés le vendredi 22 novembre devant le tribunal correctionnel de Rennes en comparution immédiate et ont été condamnés à des peines allant de 2 à 5 années d’emprisonnement et à une interdiction définitive du territoire national". Ils ont tous été incarcérés.


 

Sur le même sujet

Les + Lus