Rennes : on en sait plus sur la mort du cerf égaré

Près de deux heures durant, le cerf a déambulé dans le centre-ville de Rennes / © Capture vidéo
Près de deux heures durant, le cerf a déambulé dans le centre-ville de Rennes / © Capture vidéo

L'image avait de quoi surprendre. Un cerf déambulant plusieurs heures dans les rues de Rennes le 21 avril dernier. Attrapé, l'animal était décédé juste après avoir été relaché en forêt de Brocéliande. L'Office national de la chasse et de la faune sauvage nous en explique les raisons.

Par Thierry Peigné

Vous êtes nombreux à nous avoir posé la question sur les réseaux sociaux : "Mais de quoi est donc mort le cerf qui a mené une course folle dans les rues de Rennes, alors qu'il a été relaché en forêt de Brocéliande ? "

Ce lundi, nous avons pu contacter Hervé Duvallet, chef de service de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Un des membres de son service était présent au coté des pompiers lorsque ces derniers ont endormi l'animal à l'aide de fléchettes anesthésiantes. Une téléanesthésie quasi indispensable pour capturer un animal sauvage en divagation et apeuré comme l'était ce cerf de 150 kg.
François Charneau, vétérinaire


Mort d'une crise cardiaque 

Une fois attrapé et endormi, le cerf a aussitôt été emmené en bordure de la forêt de Brocéliande, au niveau de la commune de Saint-Péran pour y être relâché dans son milieu naturel. Relayant le témoignage de son employé présent à ce moment là, Hervé Duvallet, de l'ONCFS, explique qu' "à peine réveillé, l'animal s'est relevé puis a fait quelques pas avant de s'effondrer, mort". 

"L'animal a succombé à une crise cardiaque, un phénomène qui n'est malheureusement pas rare chez les cervidés, qui sont sensibles à la téléanesthésie. Ce n'est pas une question de surdose. De plus, l'utilisation du fusil hypodermique était une nécessité pour neutraliser un animal sauvage potentiellement dangereux", rajoute Hervé Duvallet.



Repoussé par ses pairs

Le spécialiste explique également que l'animal était sans doute fragilisé par le stress généré par sa course folle dans les rues de la ville. Un jeune cerf qui, selon lui, pourrait s'être retrouvé à Rennes après avoir été repoussé de massif forestier en massif forestier par ses pairs qui s'opposent pour marquer leurs territoires.

A lire aussi

Sur le même sujet

Émotion à Trédion, où réside la famille d'Arnaud Beltrame, le gendarme mort en héros à Trèbes

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés