À Rennes, hommage est rendu à Cyril, un SDF apprécié par son quartier

© T. Bréhier - France 3 Bretagne
© T. Bréhier - France 3 Bretagne

Au matin du 7 octobre, Cyril est décédé à l'âge de 47 ans. Selon la police, sa mort n'a "rien de suspect". Malade depuis quelque temps, le sans domicile fixe s'est éteint dans un square à proximité d'un immeuble de la place du Général-Giraud à Rennes. Il était très apprécié dans son quartier.

Par C.B.


"Nous ne t'oublierons jamais", ce sont les mots que l'on peut lire sur la pancarte installée sur un trottoir de la rue d'Isly. Les habitants du quartier du Colombier ont tenu à rendre hommage à leur "voisin" Cyril, que tout le monde connaissait.
© T. Bréhier - France 3 Bretagne
© T. Bréhier - France 3 Bretagne
 

Grande émotion

Dans la rue d'Isly, fleurs et bougies se multiplient au pied des deux photos et du message accrochés en l'honneur de Cyril. Nombreux sont les passants à s'arrêter un moment pour lire le texte ou déposer une fleur en sa mémoire.

Un restaurateur du quartier lui avait promis de s'occuper de sa chienne Tryskell si il lui arrivait malheur. "Cyril, c'était un pote de la rue, on l'a connu il y a deux ans. Il se mettait sous notre auvent", précise Roch. "C'était un personnage attachant, de part sa condition. Mais lui était cultivé. Il avait une fracture au niveau de la jambe, il avait du mal à se déplacer. Je n'ai pas été surpris, il m'a dit plusieurs fois ces derniers temps qu'il allait mourir."
Désireux de tenir sa promesse, il compte récupérer la chienne Tryskell à la fourrière.
"On avait tous les jours un petit sourire, tous les jours un petit coucou. Il était très gentil," raconte Laurent Petit, le régisseur de la galerie commerciale des trois Soleils, lui qui a trouvé Cyril ce mardi matin. "Tous les hommages font chaud au cœur" mais "il y aussi un grand vide". "Je suis content pour lui, alors qu'il vivait seul, de voir tous ces hommages" ajoute-t-il.

Une minute de silence est prévue ce samedi à 14h. Les résidents cherchent à savoir où il sera enteré pour assister aux obsèques. 
 

Sur le même sujet

La Lorientaise 2019 : l'échauffement avant le départ

Les + Lus