• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : toucher plus de personnes dans la rue avec des maraudes en journée et à pied

Des maraudes à pied et en journée les mardis et vendredi de la Croix Rouge / © Jérémy Armand - France 3 Bretagne
Des maraudes à pied et en journée les mardis et vendredi de la Croix Rouge / © Jérémy Armand - France 3 Bretagne

Le froid est là. Une période extrêmement difficile pour ceux, qui vivent dans la rue. A Rennes, en plus des maraudes du soir du Samu social, deux fois par semaine depuis six mois, des bénévoles de la Croix Rouge, vont au devant des Sans domicile fixe, à pied et dans la journée. 

 

Par Krystell Veillard


Les maraudes à pied et en journée de La Croix Rouge existent depuis six mois sur Rennes. Deux fois par semaine, trois à quatre bénévoles partent ainsi sillonner le centre ville pour aller au devant des personnes qui sont dans la rue, et leur apporter une peu de chaleur. Une tournée, bien accueillie en ces journées de froid.
 

Le café pour entamer la discussion

Sacs sur le dos et caddies à la main, Amandine, Ludovic et Etienne quittent le local de la Croix Rouge. Ils sont à pied et alors que les températures sont glaciales sur Rennes, ils emportent avec eux, thermos de boissons chaudes, et gâteaux, mais aussi quelques couvertures, des bonnets et des chaussettes. Si le café ou la soupe sont une bonne "entrée en matière", ils permettent vite d'aller au delà, "de discuter, de maintenir un lien social, de leur proposer des aides, des démarches pour des logements" et d'aborder la situation, les problèmes de chacun, explique Amandine. 
 

Des bénévoles d'horizons divers

La jeune femme de 24 ans, sage-femme dans la vie, est bénévole pour la Croix Rouge depuis quatre mois. "Il est important, observe t-elle, de venir en aide à ces personnes, parce qu'on peut tous se retrouver en difficulté un jour dans notre vie." En service civique auprès de la Croix Rouge, Étienne, a commencé les maraudes au même moment, alors que Ludovic, un enseignant de 36 ans, vient juste de rejoindre l'association et ses 120 bénévoles rennais. Des profils très divers, hommes, femmes, de toutes les générations, retraités, étudiants et actifs.
 

Prendre le temps de discuter


A chacune de ces sorties en journée, deux par semaine, ils vont croiser une cinquantaine de sans-abris, des hommes pour la grande majorité. Avec des années de rue et de galère pour chacun d'entre eux, et un besoin de parler, d'être écouté, de prendre le temps, c'est l'objectif de ces maraudes de jour et à pied. "Heureusement qu'ils sont là, ça nous réchauffe le cœur confie Pierre-Marie, ou PM, qui compte une vingtaine d'années dans la rue, conforté par son copain Fab, "Si on n'avait pas ce côté humain, on se tirerait une balle direct. C'est pas facile ajoute t-il. Les gens croient que c'est un choix de vie. Non au début, c'est pas un choix, on est dans la rue et on fait comme on peut." 
 

De nouvelles personnes touchées par ces maraudes de jour


Ces maraudes de jour permettent encore d'aller dans des lieux où le véhicule du Samu Social n'accède pas et donc de rencontrer des personnes que l'association ne voyait pas jusqu'alors, mais aussi celles qui ne sont pas forcément dans la rue le soir. Démarrées depuis l'été, elles ont ainsi permis à la Croix Rouge de toucher mille cent personnes de plus à Rennes en 2018. Avec l'ensemble de ses dispositifs, l'accueil (la Pause), les tournées quotidiennes du soir du Samu social et celles en journée désormais, l'association est venue en aide à 13 500 personnes dans la rue en 2018.
 

D'autres types de maraudes à l'étude


L'association va mettre en place à partir du mois de mars de nouveaux types de maraude. Une tournée médicale en journée également avec toute une équipe de médecin, psychologue, infirmier ainsi qu'un véhicule, dont l'association attend l'arrivée. Une autre est également projetée, trois fois par mois, de distribution de vêtements, là encore avec un véhicule.
 

Appel à de nouveaux bénévoles


En attendant, elle espère toujours de nouveaux dons, surtout en duvets et couvertures, mais encore pour des sous-vêtements masculins et féminins, dont elle manque cruellement. L'association lance encore un appel à tous ceux, qui auraient du temps à donner.
 

Le reportage à Rennes de Krystel Veillard et Jérémy Armand

Rennes : des maraudes à pied et en journée de la Croix Rouge
Le reportage à Rennes de Krystel Veillard et Jérémy Armand - Interviews : Amandine Geoffroy, bénévole de la Croix Rouge - Fab et Pierre-Marie - Etienne Tissier, bénévole de la Croix Rouge

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus