Santé des bébés prématurés : un nouvel outil inventé à Rennes

Nouvel outil pour la surveillance des prématurés au CHU de Rennes / © France 3 Bretagne
Nouvel outil pour la surveillance des prématurés au CHU de Rennes / © France 3 Bretagne

Prévenir les infections et améliorer le pronostic pour les nouveaux nés prématurés. C'est le projet initié par deux Professeurs bretons, qui vient d'être récompensé par l'Europe. Ce nouvel outil s'appelle Digi New B et permet de capter et d'analyser les variations de comportements des nouveaux-nés.

Par Krystell Veillard

Les professeurs rennais Patrick Pladys et Guy Carrault travaillent depuis 15 ans sur une nouvelle génération de système de surveillance des prématurés, des bébés à risques. Ces outils, des monitorings, permettent de capter et d'analyser les variations de comportements des nouveaux-nés, afin d'aider en temps en réel l'équipe médicale à prendre la bonne décision. Le projet s'appelle Digi New B et vient de recevoir une dotation européenne de 4,4 millions d'euros. Il est désormais porté par plusieurs partenaires, six CHU du grand ouest, trois universités européennes et deux entreprises, l'une francaise, l'autre irlandaises. 

Des bébés à risque


Quand un bébé sort plus tôt que prévu, ses fonctions vitales ne sont pas matures, les risques infectieux sont donc beaucoup plus importants que chez un nouveau-né arrivé à terme. Le principe de ces nouveaux monitorings est simple : quand un prématuré subit une infection, son comportement change. Son rythme cardiaque, ses pleurs notamment. Une somme de données qu'une caméra et des capteurs vont recueillir de façon continue. De manière non invasive, sans douleur pour l'enfant. Des informations qui vont aider l'équipe médicale à prendre la bonne décision.

Des dispositifs déployés sur les six CHU du Grand Ouest


A terme, le dispositif pourrait permettrait de gagner six heures dans la prise de décision, ce qui est très important pour un prématuré malade. Le projet a été récompensé par l'Europe. Ce qui va pemettre de mener de nouvelles études à plus grande échelle. Les dispositifs de surveillance vont être déployés sur les six CHU du Grand Ouest.


Le reportage à Rennes (35) de Gilles Le Morvan et Jean-Michel Piron

Rennes : un nouvel outil pour la surveillance des prématurés
Le reportage à Rennes (35) de Gilles Le Morvan et Jean-Michel Piron - Interview : Pr Patrick PLADYS, Chef du service pédiatrie du CHU de Rennes
Interview
- Pr Patrick PLADYS, Chef du service de pédiatrie du CHU de Rennes

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus