Vitré : Les hurlements d’Léo préparent leur 13ème album

Le groupe Les Hurlements d'Léo en résidence à Vitré
Découverte d'un lieu dans la campagne vitréenne en Ille et Vilaine. Le groupe la Gapette a créé une salle de répétition au vert il y a une dizaine d'années et ils y reçoivent en ce moment les bordelais "Les Hurlements d'Léo" / Intervenants : Laurent Bousquet, Chanteur des Hurlements d'Léo - Rodo, Chanteur de La Gapette et co-fondateur du Bon Scén'Art - Reportage : M.Trégouët et A.Paumard

Le groupe bordelais qui sévit depuis 20 ans sur la scène alternative française est en résidence depuis une semaine dans les locaux de l’association le Bon Scéna’Art. Une structure méconnue qui accompagne pourtant de nombreux groupes depuis déjà 10 ans…

Par M.Trégouët

Une ancienne ferme très Rock'n roll

En pleine campagne vitréenne, dans d’anciens bâtiments de ferme, se cache un lieu très rock’n roll : une salle de répétitions idéale pour la musique amplifiée, un studio d’enregistrement, des bureaux et une grande partie lieu de vie, avec cuisine, salon et chambres à l’étage.

Cet endroit, propice à la création, est devenu un lieu de résidence artistique fréquenté par toutes sortes d’artistes, et même ouvert à des publics très amateurs comme les enfants ou les personnes handicapées…

Des groupes comme "Le p’tit son", "Ministère Magouille", "Sterne" ou" Silence" ont fréquenté ces locaux, et une dizaine d’albums commercialisés ont été enregistrés ici.

Un lieu construit sans subventions

L’association qui gère le lieu s’appelle le Bon Scéna’Art et c’est le groupe vitréen la Gapette qui est à l’origine de cette initiative.

Ils ont commencé par mettre de l’argent de côté, gagné pendant leurs concerts pour acheter du matériel : amplis, fly caisses, instruments… Puis ils ont décidé de fabriquer eux-même un studio d’enregistrement.

"On a alors décidé de créer ce studio en autofinancement"

« Quand notre groupe la Gapette a commencé à bien marcher, avec de plus en plus de concerts, il a fallu se structurer, se professionnaliser petit à petit. Avec les autres membres du groupe on a alors décidé de créer ce studio en autofinancement. Nous avons aussi eu l’aide de mécènes comme certains artisans du coin qui ont participé aux travaux d’aménagement dans cette longère » raconte Rodo, le chanteur de La Gapette.

L’association s’est donc développée de cette manière pendant plus de 10 ans, et aujourd’hui, c’est l’un des groupes préférés de Rodo qui se retrouve dans leurs locaux à Vitré.

Interview Laurent des Hurlements d'Léo et Rodo de La Gapette

Les hurlements d'Léo ont à leur compteur 20 ans de scène et 12 albums. Avec leur style « chanson punk caravaning »  le groupe de la région bordelaise aime sillonner les routes de France et profiter de résidence dans des lieux comme celui-ci.

"On est concentré sur notre musique sans être parasité"

« Le lieu est super, raconte Laurent le chanteur des Hurlements d'Léo, c’est parfait pour la musique amplifiée et surtout au niveau de l’environnement, on est en pleine campagne, concentré sur notre musique sans être parasité par des tentations, sans être chauvin par rapport à Bordeaux, les nuits vitréennes ne sont pas très attractives… C’est donc aussi cette tranquillité que l’on vient chercher ici ».

Les deux groupes se produiront le 24 février à l’Antipode de Rennes et le 25 février au centre culturel Jacques Duhamel à Vitré.

Ils joueront quelques morceaux ensemble, preuve qu’au-delà de l’accueil des groupes dans ses locaux, l’association le Bon Scéna’Art partage en plus du gîte, de véritables échanges musicaux et artistiques autour de valeurs humaines communes.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus