Saint-Grégoire : après plusieurs rave party, les accès aux hangars concernés détruits

Saint-Grégoire fait face à l'organisation de rave party dont la dernière a eu lieu le 16 novembre. Un site de la commune accueille ces fêtes illégales. Son propriétaire en a détruit les accès suite à un arrêté de péril imminent pris par la ville. 

Par Emilie Colin


Les riverains et le maire ne cachaient pas leur exaspération le week-end dernier alors qu'une rave party se déroulait à Saint-Grégoire, la troisième en un mois. 


La destruction des accès au site


Une réunion a été organisée en début de semaine, rassemblant des représentants de la préfecture d'Ille-et-Vilaine, de la police nationale ainsi que le propriétaire du site qui accueille ces fêtes illégales. Les discussions ont conduit à un arrêté de péril imminent, indique la ville dans un communiqué. Ce dernier implique "la destruction immédiate du parking du site et de ses voies de circulation interne dans l’attente pour le propriétaire de recevoir des administrations concernées, les autorisations lui permettant de lancer les opérations de désamiantage et la destruction des bâtiments." 

L'arrêté a été suivi d'effets. Dès mercredi 20 novembre, le propriétaire des lieux a fait procéder à la destruction des enrobés du site le rendant ainsi impraticable pour les véhicules. Il rappelle que l'insalubrité des locaux et la présence avérée d'amiante représentent des risques pour toutes personnes qui voudraient pénétrer dans les lieux.

Le maire, Pierre Breteau précise qu’il a demandé "à la direction départementale de la sécurité publique de mettre en place, le week-end prochain, toutes les mesures et contrôles nécessaires à la sécurisation du site et de ses alentours afin d’anticiper et d’éviter toute nouvelle manifestation non autorisée."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus